Peine de mort 2015 : l′année des excès | Afrique | DW | 06.04.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Peine de mort 2015 : l'année des excès

Le nombre d'exécutions dans le monde a atteint l'an dernier son plus haut niveau depuis 1990. C'est ce qui ressort du rapport d'Amnesty International sur la peine de mort. L'ONG qualifie l'année 2015 d'"extrême".

Écouter l'audio 02:00
Now live
02:00 min

"C'est vraiment un retour en arrière, d'autant plus que le Tchad avait envisagé en 2014 l'abolition de la peine de mort" (Anne Denis)

D'un côté, le nombre d'exécutions a augmenté de plus de 50% par rapport à 2014. Le Tchad par exemple, qui n'avait mis personne à mort depuis 12 ans, a exécuté 10 personnes. De l'autre, le rapport relève des signes positifs avec quatre Etats qui sont devenus abolitionnistes pour tous les crimes : les îles Fidji, Surinam, la République du Congo et Madagascar. Qu'est-ce qui pousse un pays à renoncer à cette sentence ? La réponse ci-dessus avec Anne Denis, responsable de la commission abolition de la peine de mort à Amnesty International.

Liens

Audios et vidéos sur le sujet