Patchwork politique | Vu d′Allemagne | DW | 26.03.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Patchwork politique

Les conséquences sur l’Europe de la chute du Premier ministre tchèque et la formation du gouvernement israélien au menu de la presse de ce jeudi 26 mars.

default

Le Premier ministre israélien pressenti Benjamin Netanyahu

L'Europe dans la tourmente » titre die Welt. Pour la seconde fois dans l'histoire de l'Union européenne, le gouvernement d'un pays en charge de la présidence tournante est renversé. Le quotidien observe deux types de réactions. Il y a ceux qui prévoient un scénario catastrophe, d'autant plus probable qu'on est en pleine crise financière. Ils se voient confortés dans leur scepticisme. Il ne fallait pas élargir l'Europe à l'est, où les pays ne sont pas encore mûrs pour faire partir du club. L'autre réaction provient surtout de Bruxelles et se résume ainsi : « C'est pas grave, on continue ». Bref, c'est toujours le même message : « Chers Européens, quoique vous décidiez, quels que soient les malaises, on maintient le cap ».


Mirek Topolanek im Europäischen Parlament

Le Premier ministre tchèque Mirek Topolanek au Parlement européen

La crise qui s'abat sur Prague ouvre de sombres perspectives selon la Süddeutsche Zeitung. Si à l'Irlande, qui n'a toujours pas approuvé le traité de Lisbonne, vient s'ajouter la République tchèque comme réfractaire potentiel, alors la modernisation de l'Union est en péril. Non seulement cela nuirait à son image sur la scène internationale, mais surtout elle perdrait sa crédibilité en tant qu'acteur du nouvel ordre mondial.


Direction Israël maintenant, où Benjamin Netanyahu a annoncé qu'il présenterait son gouvernement devant le parlement la semaine prochaine. « Un nouveau gouvernement, mais pour combien de temps ? » se demande la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Ce cabinet ressemble à un patchwork : le Likoud conservateur, issu du camp révisionniste sioniste, à la tête d'une coalition regroupant la formation d'extrême droite Yisraël Beitenu, les religieux orthodoxes du Shas et même le parti de gauche travailliste Havoda. Ceci est le résultat d'un système électoral qui favorise le morcellement politique.


Koaltion vereinbart Benjamin Netanjahu rechts und Ehud Barak in Jerusalem, Israel

Benjamin Netanyahu et Ehud Barak ont trouvé un accord de coalition

Analyse similaire dans la Tageszeitung qui parle d'une « coalition impossible ». Une réforme électorale semble nécessaire afin de stabiliser le système politique et renforcer les grands partis. Concernant la solution du problème palestinien, les quatre partis de coalition ont chacun leur idée bien à eux. Ainsi chaque tentative promet d'ébranler le gouvernement. Et le journal de réprouver le zigzag politique d'Ehud Barack qui tourne le dos à son mentor Yitzhak Rabin, qui a laissé sa vie pour ce processus de paix. Tout cela pour arracher encore une ou deux années de ministère.

  • Date 26.03.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/HK6n
  • Date 26.03.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/HK6n
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !