Passé, présent, futur... imparfaits ! | Vu d′Allemagne | DW | 27.05.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Passé, présent, futur... imparfaits !

Outre la polémique ouverte au sein du SPD sur l'endettement public, les critiques de l'Office chargé de la gestion des dossiers de la Stasi et la différence garçons-filles font les Unes des journaux d'aujourd'hui.

default

Relents du passé... Symbole de l'obsession sécuritaire des organes de la RDA : des échantillons d'odeur de soi-disant critiques du régime

20 ans après la chute du Mur de Berlin, l'Office Birthler, du nom de sa directrice Marianne Birthler, est toujours un véritable débarras de l'histoire de la RDA, explique la Frankfurter Rundschau. Si la plupart des dossiers sont répertoriés, leur contenu reste pourtant en majorité inconnu. La tâche est rude : plus de 160 kilomètres de dossiers, des milliers de kilomètres de film et 15 500 sacs poubelle bourrés de dossiers passés à la broyeuse.

Merkel besucht Stasi Zentrale

Angela Merkel est venue consulter son dossier. Comme elle, des millions d'existences ont été ainsi espionnées et soigneusement documentées par la police politique de l'ex-RDA

Une autre raison de poursuivre ce travail de Sysiphe est évoquée par la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Jusqu'à aujourd'hui, personne n'a encore analysé l'influence de la Stasi sur les députés ouest-allemands. Certes, il ne faut pas considérer ces dossiers comme parole d'évangile, mais il est nécessaire de mettre leur contenu au jour. Nous avons en tête une certaine image du passé commun de la RDA et de la RFA, image que la Stasi a largement contribué à fabriquer. Il est temps de voir la vérité en face. Le quotidien de Francfort revient aussi sur la polémique ouverte au sein du SPD au sujet de l'endettement public.

Schuldenuhr Deutschland Wiesbaden

La dette publique allemande ne cesse de croître... Et certains veulent encore l'augmenter !

Absurde, pour la Süddeutsche Zeitung, de justifier par la crise le recours à plus d'endettement. D'abord, ces dettes supplémentaires sont prévues par la loi de finances. Ensuite, cet endettement actuel exorbitant exige un signal très clair pour qu'à l'avenir on cesse d'utiliser ces marges de manœuvre financière. La critique est toute aussi vive dans la Tageszeitung. Les allègements fiscaux accordés aux entreprises sont absurdes et ne servent ni à sauvegarder des emplois, ni à stimuler les investissements. Leur seul but est de favoriser les rachats d'entreprises et la spéculation. Le quotidien de Berlin fait l'impasse sur les résultats de l'enquête Pisa, concernant les différences essentielles constatées entre garçons et filles.

Klassenarbeit in Leipzig

Ce n'est pas de leur faute si les garçons préférent les maths et les filles la lecture. L'étude PISA le démontre...

Die Welt par contre se félicite que ces résultats confirment ce que savent parents et professeurs depuis des lustres : les garçons préférent le calcul et les filles, la lecture. Au grand dam des adeptes de l'égalitarisme qui nous serinent que les rôles masculin et féminin ne sont que des comportements acquis, fruits de l'éducation et de la pression sociale. Le quotidien rappelle que l'émancipation ne signifie pas que les femmes doivent devenir des hommes et vice-versa. L'être humain ne sera certainement pas plus heureux s'il devient neutre.

  • Date 27.05.2009
  • Auteur Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/HyJ8
  • Date 27.05.2009
  • Auteur Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/HyJ8
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !