1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Pas de miracle à la conférence de Munich

La conférence sur la sécurité s’est tenue ce week-end à Munich dans le sud de l'Allemagne. Le vice-président américain Joe Biden a proposé à Téhéran des négociations bilatérales sur son programme nucléaire controversé.

La conférence sur la sécurité à Munich

La conférence sur la sécurité à Munich

Beaucoup aimeraient voir dans les propos du vice-président américain Joe Biden et du ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi un rapprochement entre les deux pays, écrit la Lausitzer Rundschau. Mais à y regarder de plus près, on peut avoir des doutes. Salehi ne pouvait, bien entendu, pas se permettre de refuser avec brusquerie la main tendue de Biden. Mais il n'a pas évoqué la reprise de négociations sur le programme nucléaire iranien sans poser ses conditions. Biden non plus ne se fait pas d'illusions, il sait que sans pression militaire, le gouvernement iranien n'est prêt à rien et veut seulement gagner du temps.

Joe Biden a félicité la France pour son intervention au Mali

A Munich, Joe Biden a félicité la France pour son intervention au Mali

Die Welt relève de son côté que Joe Biden était venu à la conférence de Munich avec une mission : faire comprendre aux Européens que les Etats-Unis ne peuvent pas – et ne veulent pas – porter à eux seuls le fardeau de la sécurité du monde. Le Pentagone doit faire des coupes sévères, on pouvait le sentir jusqu'à Munich.

La Frankfurter Rundschau dénonce l'importance accordée à cette conférence. Les principaux thèmes cette année étaient la Syrie, l'Iran, la crise de l'euro et les inquiétudes concernant les relations transatlantiques, c'est-à-dire la même chose qu'il y a 12 mois. Et dans tous ces domaines, il y a eu peu, voire aucun progrès. Le conflit au Mali est venu s'y ajouter, de même que la conclusion de beaucoup de participants qu'il n'y a pas de réponse simple aux défis du XXIème siècle. On ne peut pas nier l'importance d'un dialogue régulier entre les hauts responsables politiques de ce monde, mais il faut arrêter d'attendre à chaque fois des miracles de la conférence sur la sécurité.

François Hollande a été accueilli en héros par le président malien par intérim Dioncounda Traoré

François Hollande a été accueilli en héros par le président malien par intérim Dioncounda Traoré

La Süddeutsche Zeitung revient sur la visite de François Hollande au Mali. Les troupes françaises ont chassé les groupes islamistes des villes du nord-Mali plus vite que prévu. Au bout de trois semaines, on peut déjà parler d'un succès de cette intervention française. Mais le pays n'est pas sorti d'affaire pour autant : l'armée est dans un état désastreux, on est encore très loin d'une unité nationale des peuples du Mali et les islamistes sont peut-être battus, mais pas vaincus. Il faut donc à présent une aide rapide, aussi bien des Africains que des Européens.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !