1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Pas de lauréat 2012 pour le prix Ibrahim

Pour la troisième fois depuis sa création, le Prix Ibrahim qui récompense l'excellence en matière de leadership en Afrique n'a pas pu être décerné : le jury n'a pas trouvé chaussure à son pied.

Le Comité d'attribution de cette fondation créée par le milliardaire anglo-soudanais Mo Ibrahim a eu beau examiné de nombreuses candidatures, aucune n'a finalement retenu ses faveurs. Depuis sa création en 2007, seules trois personnalités ont réussi à décrocher le prix : Joaquim Chissano en 2007, Festus Mogae en 2008 et Pedro Pires en 2011. Tous les trois anciens chefs d'Etat, respectivement du Mozambique, du Botswana et du Cap Vert. Trois lauréats donc... et trois années blanches. Un palmarès qui ne réjouit pas la Fondation mais pas question pour autant d'assouplir les critères d'attribution du prix. Mo Ibrahim :

Pedro Pires

Pedro Pires, lauréat 2011et ancien président du Cap Vert

« Si nous disons que nous attribuons un prix pour un leadership d'excellence, nous devons nous y tenir. Nous ne pouvons pas faire de compromis sinon cela reviendrait à discréditer le prix. »

Pour rappel, le Prix Ibrahim est censé être décerné chaque année à un ancien chef d'Etat ou de gouvernement élu démocratiquement et dont le mandat s'est, d'une part, déroulé conformément aux échéances prévues par la constitution et, d'autre part, achevé au cours des trois dernières années. Il s'élève à 5 millions de dollars. A ne pas confondre avec son prix spécial dont nous avons parlé récemment puisqu'il a été décerné le 4 octobre à l'archevêqe sud-africain Desmond Tutu.

Indice de la gouvernance : des progrès

Cet indice permet d'évaluer chaque année la gouvernance dans 52 pays du continent. Il est calculé sur la base de 88 indicateurs répartis en plusieurs catégories comme la santé, la sécurité, les droits de l'homme ou encore le développement économique. Mo Ibrahim :

« L'index nous permet de voir réellement où en est l'Afrique et il est encourageant. Il montre que le continent avance dans la bonne direction. Tous les pays n'avancent pas à la même vitesse et certains n'avancent pas dans toutes les catégories mais d'une manière générale nous faisons des progrès. »

Le trio de tête est constitué de l'île Maurice, du Cap Vert et du Botswana, avec des progrès, notamment, dans le secteur de la santé. Voilà de quoi finir sur une note optimiste.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l'analyse du professeur Luc-Marius Ibriga, professeur de droits public à l'Université de Ouagadougou au Burkina Faso

Écouter l'audio 02:10

"L'illustration d'un recul de la démocratisation en Afrique" (L'analyse du professeur Luc Marius Ibriga)

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !