1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Pas de justice sans institutions judiciaires

En Centrafrique, la reconstruction du système judiciaire et le jugement des personnes qui se sont rendues coupables de violences figureront parmi les principaux défis à relever par le nouveau pouvoir.

Écouter l'audio 02:03

"Le principe de l'impunité doit être banni, il n'y a pas de place en Centrafrique pour le favoritisme!" (Guy Roger Nello, magistrat)

La cour constitutionnelle de transition a proclamé mardi 1er mars Faustin Archange Touadera président de la République Centrafricaine, élu avec 62,69% des suffrages. Il prend la tête d’un pays fragilisé par trois années de transition et de conflits inter-communautaires et armés. Son premier défi sera la reconstruction des institutions, en particulier l'institution judiciaire, pour permettre le jugement des personnes qui se sont rendues coupables de violences. Notre correspondant à Bangui, Thierry Khonde, a rencontré à ce sujet, certains acteurs du secteur judiciaire. Écoutez son reportage en cliquant sur l'image ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !