1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Panser les maux du Nigeria

Rétablir la sécurité et la cohésion nationale, à moins d'un an de la présidentielle. C'est l'objectif ambitieux de la conférence nationale organisée à partir de ce lundi par le Président Goodluck Jonathan, à Abuja.

Cette conférence va réunir pendant trois mois 492 délégués venant de tout le pays. Ces émissaires sont, entre autres, des dirigeants religieux, des autorités traditionnelles, des représentants des organisations de la société civile. Pendant trois mois, ils vont débattre de l'avenir du Nigeria et, notamment, du terrorisme qui ravage une partie du pays. Il va être également questions des problèmes socio-économiques pour un mieux-être des Nigérians.

Goodluck Jonathan Präsident Nigeria ARCHIV 2013

Le président Goodluck Jonathan refuse toute partition

Non-négociable : l'unité du Nigeria

Selon les autorités nigérianes, il est hors de question de débattre de l'unité du pays. Pour elles, le Nigeria est une seule entité et cette question est non-négociable.

A la fin des trois mois de discussion, les résolutions de la conférence seront soumises au gouvernement, initiateur de la rencontre.

Mais pour le principal parti de l'opposition, APC, cette conférence nationale est un prétexte pour détourner l'attention des populations de la gestion calamiteuse des affaires du pays et du terrorisme qui sévit dans le nord.

Assurer la sécurité des participants

Depuis le week-end, les différents invités ont commencé à arriver dans la capitale politique Abuja. Vendredi, la police a assuré les participants que des mesures adéquates seraient mises en place pour assurer leur sécurité et le bon déroulement de leurs activités durant les trois mois que va durer la conférence, à moins d'un an de la présidentielle.

Ecoutez les explications de Ramata Soré dans le journal du 17 mars 2014, 17h TU:

Écouter l'audio 02:31

Le point lundi soir (17h TU)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !