1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Panne de courant en Europe

Des millions de foyers européens ont été privés d’électricité samedi soir pendant près d’une heure. Les experts estiment que la panne, qui a touché une bonne partie de l’Europe de l’ouest jusqu’au Maroc, a bien failli conduire à un black out total du continent, ce qui révèle la fragilité du réseau européen, alimenté en grande partie par des fournisseurs privés. Les journaux allemands reviennent sur la responsabilité du fournisseur allemand E.on, vraisemblablement à l’origine de la panne.

default

L’étendue de la panne a été impressionnante, mais le phénomène en lui-même n’est pas nouveau, écrit la Berliner Zeitung. Les associations de protection des consommateurs et les responsables politiques reprochent depuis longtemps aux fournisseurs d’électricité d’avoir réduit leurs investissements de modernisation des lignes électriques. Pourtant, ces mêmes fournisseurs continuent d’empocher des milliards pour l’entretien du réseau...

En ce moment, écrit le Financial Times Deutschland, l’intérêt principal des fournisseurs d’électricité est de gagner un maximum d’argent, non pas avec leurs lignes mais surtout avec leurs centrales électriques. Le développement du réseau ne fait pas partie de leurs priorités. Et de son côté, la classe politique n’a pas d’autres moyens que de rappeler aux fournisseurs leurs responsabilités en la matière.

Il est hypocrite de la part des responsables politiques, estime Die Welt, de rejeter la faute sur les groupes énergétiques car ils portent également leur part de responsabilité. C’est le gouvernement de l’ancien chancelier Gerhard Schröder qui a fait en sorte qu’une bonne partie de l’électricité soit produite par des éoliennes situées dans le nord de l’Allemagne, loin des villes et des centres industriels. Les fournisseurs n’ont pas pu développer le réseau, compte tenu de ces données géographiques. C’est également la classe politique qui a exigé, au nom de la concurrence, de développer les réseaux transfrontaliers. Le fait qu’aujourd’hui, ce soient justement ces réseaux transfrontaliers qui sont responsables de l’extension d’une panne locale à d’autres pays européens, est le résultat d’une décision politique que malheureusement aucun des populistes actuellement au pouvoir ne veut assumer, souligne le journal.

La Tageszeitung enfin, constate qu’à la veille de la conférence de Nairobi sur le climat, l’Europe a, pendant une petite heure, lutté contre le réchauffement climatique : là où en tant normal, l’éclairage électrique nocturne produit des tonnes de gaz à effet de serre, il y a eu obscurité, et donc pas de pollution...

  • Date 06.11.2006
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ih
  • Date 06.11.2006
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ih
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !