1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Pamphlet anti-Erdogan, satire ou insulte ?

En Allemagne, la diffusion sur la chaîne de la télévision ZDF d'un poème satirique visant le président turc est devenue une affaire d'État. Avec de possibles poursuites pénales envers l'auteur du pamphlet Jan Böhmermann.

Böhmermann a-t-il dépassé les bornes ou Erdogan manque-t-il d'humour?

Böhmermann a-t-il dépassé les bornes ou Erdogan manque-t-il d'humour?

Jusqu'où peut aller la satire et où se situe la limite à ne pas franchir ? Jan Böhmermann va bientôt être fixé sur cette question. Tout a commencé par une chanson : "Erdowie, Erdowo, Erdogan", #link:https://www.youtube.com/watch?v=R2e2yHjc_mc:une chanson parodique et critique sur les atteintes aux libertés# de Recep Tayyip Erdogan envers les Kurdes, les femmes ou encore les journalistes.

Le clip vidéo a été diffusé en mars dans l'émission satirique Extra 3 de la chaîne ZDF, juste après l'accord adopté entre l'Union européenne et la Turquie pour endiguer l'afflux de migrants, un accord conclu à l'initiative de l'Allemagne. Le président turc n'a pas apprécié. Il a aussitôt fait convoquer l'ambassadeur d'Allemagne.

Jan Böhmermann récitant son poème satirique dans le magazine Neo Magazin Royale

Jan Böhmermann récitant son poème satirique dans le magazine Neo Magazin Royale

Quelques jours plus tard, sur la même chaîne, l'humoriste récidive avec un poème au vitriol dédié à Erdogan. Jan Böhmermann y traite carrément le président turc de "pédophile" et de "zoophile". Cette fois, les autorités turques ont officiellement protesté par câble diplomatique, elles réclament des poursuites pénales contre l'humoriste. Angela Merkel, la chancelière, par la voix de son porte-parole, Steffen Seibert :

"Elle a réaffirmé l'attachement du gouvernement allemand à la liberté d'expression et de la presse. En ce qui concerne le texte lui-même, elle est d'accord avec le Premier ministre turc pour dire qu'il a été écrit dans un but sciemment insultant."

C'est maintenant au parquet fédéral d'étudier si Jan Böhmermann a ou non outrepassé son droit à l'expression et à la satire. Il risque trois ans de prison. Le comédien a lui-même reconnu que son poème était en infraction avec le droit pénal allemand. Il s'est félicité d'avoir "démontré où sont les limites pour la satire en Allemagne. Enfin !"

La chaîne ZDF a supprimé de sa médiathèque l'extrait vidéo du poème mais elle a assuré qu'elle maintenait sa collaboration avec Jan Böhmermann. Le comédien est également soutenu par de nombreux professionnels de l'audiovisuel et de la scène satirique allemande. Le parquet de Mayence, dans l'ouest de l'Allemagne, a en revanche ouvert une instruction suite à plusieurs plaintes de particuliers contre Böhmermann et la chaîne publique.

Liens

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !