1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Péages dans l'impasse et contrat résilié

L E sujet du jour, dans la presse allemande, c'est la décision de Manfred Stolpe, le ministre des Transports, de mettre fin au contrat qui liait le gouvernement fédéral au consortium Toll Collect. Un groupe constitué de Cofiroute, Deutsche Telekom et Daimler Chrysler, qui s'étaient proposés pour installer un système de péages routiers haute technologie, pour les poids lourds. Le projet de 6,5 milliards d'euros a échoué et Toll Collect est au bord de la faillite... Retour sur cette affaire qui fait du bruit dans les quotidiens de ce matin, avec Sandrine Blanchard...

« Incroyable mais vrai », écrit le Mannheimer Morgen : Toll Collect est passé à côté d'un marché en or, dont les deux partenaires auraient pu profiter ; la politique et le secteur privé. Du coup, la porte des péages allemands est désormais ouverte à la concurrence de suisse et autrichienne. Le quotidien poursuit : pour une ancienne entreprise publique comme Deutsche Telekom, cet échec est un ratage... mais pour le géant Daimler Chrysler, c'est une humiliation.

Die Welt est plus acerbe envers le ministre des transports. Selon le journal, cette décision de rompre le contrat est loin d'être une délivrance pour le gouvernement. Certes, admet die Welt, ça n'est pas lui mais son prédécesseur qui a signé le contrat avec Toll Collect, cependant le journal pense que le ministre s'est laissé trop longtemps mener en bateau par le consortium. À tel point que le quotidien conservateur conseille désormais au chancelier de se séparer de Manfred Stolpe.

Le Kölner Stadtanzeiger est encore plus direct. Il compare le ministre à un travailleur social qui croit tellement en la technique et au progrès qu'il continue d'être persuadé malgré tous les signes avant-coureurs de l'échec que ses souhaits sont possibles et seront réalisés. Résultat : c'est à la population de supporter financièrement les conséquences de cet argent dilapidé. Mais Manfred Stolpedevrait lui aussi tirer les conséquences de son flop, conclut le journal, et sa démission s'impose, d'un point de vue moral.

La Süddeutsche Zeitung essaie quant à elle d'élargir son analyse. Le quotidien munichois pense que le ratage de Toll Collect porte préjudice au « Made in Germany » et à toute l'Allemagne, et ternit son image de pays de haute technologie. Il suffira désormais aux entreprises étrangères en concurrence avec des entreprises allemandes sur des marchés, de susurrer le mot « péage » pour faire blêmir les Allemands. Pour finir, deux mots de la tageszeitung . Le journal de gauche accuse le consortium privé d'avoir considéré l'État simplement comme une vache à lait. L'État qui va donc perdre près de 3 milliards d'euros dans cette histoire, d'ici la fin de l'année, ce qui risque de freiner les constructions de routes et de voies ferrées. Un bien méchant coup à la coopération public/privé tellement chantée par le gouvernement.

  • Date 18.02.2004
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9il
  • Date 18.02.2004
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9il
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !