1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ouvert et déjà reporté

A peine ouvert, le procès de l’ancien gouvernement burkinabè sous Blaise Compaoré a néanmoins été reporté à la semaine prochaine.

Écouter l'audio 02:05

"Nous savons que l'armée a tiré sur nos enfants..." (Le représentant des familles des victimes)

Ce jeudi s’est ouvert à Ouagadougou devant la Haute Cour de justice le procès du dernier gouvernement du Premier ministre Luc Adolphe Tiao, renversé par l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Pas moins d'une trentaine de ministres sont poursuivis pour "complicité d’homicide volontaire" et "coups et blessures volontaires" en raison de leur participation au Conseil extraordinaire des ministres du 29 octobre 2014 "au cours duquel ils ont décidé de (faire appel à) l'armée pour réprimer les manifestants". L’audience a néanmoins été renvoyée au 4 mai à la demande du Bâtonnier de l’ordre des avocats, car ce procès coïncide avec la rentrée solennelle du barreau du Burkina. Ecoutez les explications de notre correspondant à Ouagadougou Richard Tiéné.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !