OGM : la patate chaude de Bruxelles | Europe | DW | 13.06.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

OGM : la patate chaude de Bruxelles

Devant la division des états membres sur la question des OGM, la Commission hésite à autoriser la mise en cultures de nouveaux OGM. La France veut une remise à plat des procédures d'homologation

Le maïs MON 810 est le seul autorisé en Europe

Le maïs MON 810 est le seul autorisé en Europe

A ce jour, la culture d'un seul OGM a été autorisé au sein de l'UE : il s'agit du maïs MON 810 de la firme américaine Monsanto. Mais si l'Espagne concentre à elle seul les deux tiers des surfaces cultivées en Europe, la France a mis en place une clause de sauvegarde. A l'image de l'Autriche et l'Allemagne. Même si Berlin a finalement levé l'année dernière cette clause après avoir obtenu des garanties de contrôle de la part de Monsanto.

L' Espagne est avec 75 000 hectares, le pays européen où la surface de mais OGM cultivée est la plus importante.

Reportage en Aragon, au nord-est du pays, où on cultive 35 000 hectares de maïs. A Zuera, petite commune au nord de Saragosse, rencontre avec un agriculteur, Rafael Nazaré, qui consacre la moitié de ses cultures irriguées au maïs transgéniques, et qui ne demande qu'à étendre ces cultures «plus résistantes, et moins soumises aux aléas ».

Un reportage de François Musseau.

En Allemagne, depuis 1998, une pomme de terre nommée Amflora occupe la Commission européenne. Une plante développée par le géant allemand de la chimie, le groupe BASF dont le tubercule génétiquement modifié doit permettre un meilleur rendement pour la production de textile et de papier.

Mais l’autorisation de Bruxelles se fait toujours attendre, faute de consensus sur ce produit destiné également à rentrer dans la chaîne alimentaire et décrié par les associations de défense de l’environnement.

Reportage à Berlin de Julien Mechaussie.