Offensive de l′armée pakistanaise dans la vallée de Swat | International | DW | 08.05.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Offensive de l'armée pakistanaise dans la vallée de Swat

le gouvernement pakistanais a lancé une opération militaire d'envergure pour rétablir l’autorité de l’Etat dans cette région du Pakistan où les Talibans ont de facto pris le pouvoir en février dernier

default

soldat pakistanais à un poste de contrôle à Lower Dir, proche de la vallée de Swat

Taliban in Pakistan

Des dizaines de milliers d’habitants fuient la vallée pour échapper aux combats. Trouver une place à bord de l’un ces camions barriolés, typiques pour le Pakistan, est encore l’une des facons les plus confortables de fuir la zone de combats. Beaucoup n’ont d’autre choix que de rejoindre à pied les camps de réfugiés, après de longues heures de marche. Comme cet homme qui a réussi à sortir sain et sauf de la mitraille: "Nous avons fui , parce qu’on tirait partout tout autour de nous . Des hélicoptères passaient aux dessus de nos têtes. Des chars ont explosé devant nos yeux."

Dans la vallée de Swat, les Talibans essaient d’empêcher les civils de fuir. Les extrémistes se mêlent à la population, en espérant que l’armée agisse plus prudemment pour épargner les civils. Quasiment au moment même où le président pakistanais Asif Ali Zardari rencontrait à la Maison Blanche son homologue américain Barack Obama, l’armée pakistanaise a lancé cette offensive d’envergure contre les Talibans dans la vallée. Plus d’un observateur à Washington redoute que cette action ne soit qu’une mesure provisoire et limitée, destinée à calmer la nervosité des Etats-Unis face à la déliquescence politique chez cette puissance nucléaire qu’est le Pakistan. Pourtant, le gouvernement pakistanais ne manque pas de prononcer des discours énergiques. Comme celui du Premier ministre Yusuf Raza Gilani déclarant ainsi la fin du récent armistice:

"Les actes ignobles des extrémistes, des terroristes et des militants pour détruire la paix et la sécurité ont atteint un stade qui oblige le gouvernement à prendre des mesures décisives. C’est pourquoi, après des délibérations et consultations avec toutes les partie concernées, le gouvernement a décidé, - pour restaurer l’honneur et la dignité de notre patrie et assurer la protection de notre peuple-, de charger les forces armées d’éliminer les militants et terroristes."

Karte von Pakistan mit Swat Region in gelb

Carte du Pakistan, en jaune la vallée du Swat

L’ armistice passé à la mi- Février entre l’armée pakistanaise et les extrémistes avait choqué l’occident. De fait, les Taliban avaient pu imposer leurs vues, comme par exemple en introduisant la Scharia, la Loi islamique sur le territoire passé sous leur contrôle. Mais les combattants islamistes n’ont pas rempli leur engagement de remettre leurs armes au placard, au contraire. L’armistice est donc caduc. Le Premier ministre Gilani a appelé tous ses compatriotes, jeunes ou vieux, hommes ou femmes, politiciens, médias, et société civile à soutenir entièrement les actions de l’armée et du gouvernement pakistanais.

Pour venir à bout de l'ennemi intérieur qui menace la stabilité du Pakistan, le gouvernement est assuré d'un soutien financier renforcé des Etats- Unis. Le président Obama l'a encore réaffirmé au président Asif Ali Zardari à Washington.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !