1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Offensive climatique d'Angela Merkel

La lutte contre le réchauffement climatique est décidément le thème central de la visite d’Angela Merkel au Japon. Hier la chancelière avait déjà évoqué avec le premier ministre Shinzo Abe une plus grande coopération dans le domaine entre les pays du G8. Aujourd’hui encore, protection du climat et énergies renouvelables étaient au programme de sa rencontre avec l’empereur Akihito. Dans un discours prononcé lors d’un forum économique, Angela Merkel a ensuite présenté une nouvelle initiative qui englobe les pays émergents dans les efforts de réduction des gaz à effet de serre.

Angela Merkel en compagnie de l'empereur Akihito à Tokyo

Angela Merkel en compagnie de l'empereur Akihito à Tokyo

« Il ne suffit pas que chacun déclare qu’il fait de son mieux, » a affirmé Angela Merkel. Des objectifs concrets de réduction du dioxyde de carbone sont nécessaires. La chancelière a profité de sa visite au Japon pour exposer pour la première fois un modèle qui coordonne les efforts des nations industrialisées et des pays émergents en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Une initiative destinée à limiter les émissions de la Chine et de l’Inde. Leur économie est en pleine expansion, mais en tant que pays en développement, ils ne sont pas tenus de respecter les règles imposées par le protocole de Kyoto. La chancelière allemande a donc suggéré un modèle selon lequel des limites seraient fixées à chaque Etat en fonction de la taille de sa population. Les émissions de gaz à effet de serre par habitant des pays émergents pourraient certes continuer à augmenter dans un premier temps, mais ne pas dépasser le niveau des émissions des pays industrialisés. Angela Merkel :

« Nous devons partir du principe que les pays émergents ne peuvent évidemment pas partager immédiatement les mêmes responsabilités. Mais une autre chose est claire : je ne peux pas m’imaginer, si nous voulons parvenir à un traité équitable, que les pays émergents puissent un jour émettre plus de CO2 par personne que nous ne le faisons dans les pays industrialisés. »

Son objectif : réduire de moitié les émissions de CO2 d’ici 2050. Pour y parvenir, la participation active de chacun est nécessaire. Angela Merkel a d’ailleurs souligné certain progrès réalisés par les Etats-Unis, premier émetteur de gaz à effet de serre dans le monde. « Les Américains réalisent probablement que s'ils ne prennent pas des mesures sur le changement climatique, ni la Chine ni l'Inde ne feront le moindre effort » a déclaré la chancelière.

Demain Angela Merkel se rendra dans l'ancienne capitale impériale de Kyoto et prononcera un discours pour marquer les dix ans de la signature du protocole de Kyoto, qui expire en 2012.

  • Date 30.08.2007
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2jy
  • Date 30.08.2007
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2jy