Objectifs du Millénaire : où en est-on 10 ans après? | International | DW | 06.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Objectifs du Millénaire : où en est-on 10 ans après?

En 2000, la déclaration du millénaire est signée. Dix ans après, les dirigeants du monde se réunissent à nouveau pour faire le point sur les progrès accomplis et pour voir quels sont les obstacles qui persistent.

default

Le premier objectif est de réduire l'extrême pauvreté de moitié d'ici à 2015

Du 20 au 22 septembre 2010, des dirigeants du monde entier vont se réunir à New York pour faire un premier bilan sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement, ou OMD. D’ici 2015, huit points doivent être atteints pour réduire durablement les inégalités et la pauvreté dans le monde. Ils touchent les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’égalité des droits. Nous en parlerons abondamment sur nos ondes d’ici la conférence de New York. Mais faisons déjà un petit point des avancées en la matière.

« Huit objectifs pour un seul monde », voilà le point de départ de la déclaration des Nations Unies pour le Millénaire, ratifiée en septembre 2000 par près de 200 chefs d’Etat et de gouvernement. Des objectifs qui visent notamment à réduire de moitié la pauvreté dans le monde, à permettre aux mères et à leurs enfants d’accéder aux soins de base, garantir la sécurité alimentaire et la scolarisation de tous les enfants. A cinq ans de l’échéance convenue, tous les objectifs sont loin d’être atteints, mais Eveline Herfkens, fondatrice de la campagne du Millénaire, est plutôt optimiste :

« Je suis agréablement surprise de nos avancées sur le terrain. Malgré la crise financière, nous avons pu atteindre le 1er objectif. Même s’il existe encore des maladies comme la tuberculose, ou des problèmes dans l’accès à l’eau potable, les progrès sont énormes. Le monde est dans les temps. »

Eveline Herfkens

Eveline Herfkens

Eveline Herfkens dit elle-même que tous les objectifs fixés ne pourront être atteints, mais le fait même que les politiques d’aide au développement les prennent en compte est un point positif qui a permis d’améliorer les conditions de vie de plusieurs millions de personnes. Heiner Flassbeck, de la CNUCED, la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Developpement, partage cet avis : les huit ambitions affichées d’une même voix il y a dix ans ont permis d’accélérer la prise de conscience collective. Cependant, sur le terrain, les manquements sont encore patents.

« Ce qui a toujours manqué aux OMD, ce sont les instruments de leur réalisation. On ne s’est pas posé la question du « Comment pouvons-nous y parvenir ? ». Evidemment, la crise nous a fait faire un grand pas en arrière, aussi parce qu’on a négligé cet aspect de la mise en pratique. C’est à mon avis le retard que l’ONU doit maintenant rattraper. »

Armut in Bosnien-Herzegowina

Garantir un accès aux soins à tous

Principal problème : le manque de moyens coercitifs pour obliger les Etats à tenir leurs promesses. Aucune sanction n’a été prévue pour les contrevenants. Les sociétés civiles ne peuvent pas porter plainte en cas de non-réalisation des objectifs annoncés. Quant aux bons résultats constatés concernant le recul global de la pauvreté, ils profitent jusqu’à présent surtout aux pays émergents comme la Chine plutôt qu’aux pays les plus pauvres.

Pour un complément d'information, écoutez ci-dessous l'interview de Hans d’Orville sous directeur général de l’UNESCO pour la planification stratégique interrogé par Sylvie Ernoult.

Auteurs: Helle Jeppesen et Sandrine Blanchard
Edition: Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !