Objectif lune | Vu d′Allemagne | DW | 13.08.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Objectif lune

La presse commente le projet des Allemands d'aller la lune. Le secrétaire d’Etat en charge de l’espace, Peter Hinze, a déclaré qu’une mission lunaire était possible dans le courant de la prochaine décennie, vers 2015.

default

Quarante ans après Apollo 11, le corps céleste n'a rien perdu de son attraction, observe la Süddeutsche Zeitung. Si l'on pouvait faire des découvertes extraordinaires, la mission pourrait se justifier. Mais il semble peu probable qu'une sonde allemande ramène de la lune des connaissances sensationnelles alors que cinq pays y sont déjà présents. Quant à la volonté de remonter le moral du pays et de susciter l'engouement pour la technique, d'autre projets bien plus spectaculaires seraient à même d'enthousiasmer les jeunes ingénieurs. Et le journal de faire deux propositions : l'automobile électrique la plus efficace du monde ou bien des panneaux solaires qui seraient aussi facile à fabriquer que des sacs plastiques.

Mauergedenken Berlin

Berlin rend hommage aux victimes du 13 août 1961

Le Westfälische Anzeiger estime au contraire qu'un investissement d'un milliard et demi d'euros dans l'aérospatial ne serait pas de l'argent jeté par les fenêtres, si on le gère correctement. Aérospatial veut dire technologie de pointe, et dans ce domaine l'Allemagne – justement – n'est plus à la pointe depuis longtemps. Une économie prospère n'est possible que lorsque la science et la recherche disposent de suffisamment d'argent. Un pays qui peut mettre 5 milliards d'euros dans la prime à la casse, devrait aussi être capable d'investir dans de réels projets d'avenir.

Fahndungsbild Noordin Mohammad Top

Noordin Mohammad Top passe pour être le commanditaire des attentats de Jakarta le 17 juillet

En ce jour anniversaire de la construction du mur de Berlin, die Welt se demande ce que serait aujourd'hui la capitale sans ce passé. Apparemment, le mur fait encore plus partie de son identité que ce n'était le cas lorsqu'il se dressait de façon imposante dans la ville. Mais en décidant de ne pas oublier l'image, la représentation de la séparation, les causes qui ont mené au mur ont tendance à tomber dans l'oubli.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung, elle, n'a pas oublié l'annonce de la mort de Noordin Mohammad Top le week-end dernier. Mais le terroriste fait toujours partie du monde des vivants. L'Indonésie s'est trompée. Une annonce précipitée qui montre à quel point les autorités du pays sont sous pression. Reste à espérer que les accusations d'attentats qui lui sont faites sont plus fiables. Quoi qu'il soit, la poursuite de terroristes est une tâche extrêmement laborieuse. L'Indonésie doit faire preuve de patience avec elle-même et le monde être patient avec l'Indonésie.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !