Obama snobe les Européens | Europe | DW | 04.02.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Obama snobe les Européens

Coup de froid entre Barack Obama et les Européens. Fini l'engouement pour Obama. Le président américain n'ira pas au sommet UE-USA prévu à Madrid à la fin du mois de mai.

President Barack Obama approaches the podium in the Executive Office Building on the White House campus in Washington, Wednesday, Jan. 20, 2010, before signing a presidential directive ordering a new crackdown on federal contractors who don't pay their taxes. (AP Photo/Charles Dharapak)

Obama n'a pas de temps à perdre avec une Europe sans consistance

Comment les Européens peuvent-ils et doivent-ils se situer par rapport à Washington : la question est d'actualité. Barack Obama a en effet refusé de se rendre à la prochaine conférence USA-UE qui devait avoir lieu fin mai à Madrid, brusquant à la fois le Premier ministre espagnol Jose-Luis Zapatero et l'Union Européenne. Alors pourquoi ce camouflet? La faute aux Européens eux-mêmes, analyse à notre micro Nick Witney, expert au "Conseil européen sur les relations étrangères" un think-tank, laboratoire d'idées, réputé de Bruxelles.

Quartier insalubre au coeur de Lisbonne

Rua Augusta mit dem Triumphbogen, Lissabon, Estremadura, Lisboa, Portugal

En plein centre de lisbonne, des quartiers déshérités

Le quartier de la Mouraria, la mauresque, est ainsi nommé parce que c'est là que vivaient les Musulmans, les Maures, après la reconquête chrétienne. Depuis cette époque ce quartier est resté populaire, habité par les ouvriers et les pêcheurs. C'est là qu'au début du 19e siècle s'installent les prostituées, ce qui lui confère une réputation sulfureuse. Aujourd'hui Portugais venus de la campagne et immigrés de Goa et Timor côtoient des immigrés des anciennes colonies portugaises en Asie, et en Afrique. La Mouraria est à deux pas du centre ville, mais présente souvent l'aspect d'un quartier périphérique abandonné. On y vit chichement dans des maisons sans aucun confort. Un reportage de Marie-Line darcy

Liens

  • Date 04.02.2010
  • Auteur Elisabeth Cadot/Edition Jean-Michel Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/Lst9
  • Date 04.02.2010
  • Auteur Elisabeth Cadot/Edition Jean-Michel Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/Lst9