1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Obama part en guerre

A la Une : la nouvelle stratégie américaine contre les djihadistes de l’Etat islamique, qui prévoit des frappes aériennes en Irak et en Syrie, et l’entrée en vigueur des nouvelles sanctions européennes contre la Russie.

Barack Obama a présenté mercredi sa nouvelle stratégie à la nation américaine

Barack Obama a présenté mercredi sa nouvelle stratégie à la nation américaine

die tagezeitung publie une caricature sur laquelle on voit le président américain Barack Obama déclarer à la télévision : « Nous devons exterminer ces terroristes ! » Face à l'écran, sur un fauteuil, le président syrien Bachar al-Bassad s'exclame : « C'est bien ce que je dis depuis le début ! ».

Les Etats-Unis veulent combattre les djihadistes par le biais de frappes aériennes, mais excluent une intervention au sol

Les Etats-Unis veulent combattre les djihadistes par le biais de frappes aériennes, mais excluent une intervention au sol

Barack Obama, prix Nobel de la paix, qui voulait mettre fin aux guerres menées par les Etats-Unis, envoie son pays dans un nouveau conflit armé, écrit la Frankfurter Rundschau. Tout comme Obama a hérité de guerres inachevées de son prédécesseur George Bush, il en lèguera une à son successeur, dans un peu plus de deux ans. On ne se souviendra pas d'Obama comme du réconciliateur qu'il souhaitait incarner, mais comme d'un chef d'armée. L'Histoire peut être ironique.

À propos des sanctions européennes contre la Russie, la Frankfurter Allgemeine Zeitung relève que certains gouvernements préfèreraient avoir recours à la politique de l'apaisement envers le président russe Vladimir Poutine, à un moment où la situation s'est calmée dans l'est de l'Ukraine. Mais pour le journal, il ne faut pas se mentir à soi-même : au cours des derniers mois, Poutine a perdu toute crédibilité. L'Occident ne peut plus faire confiance à ce qu'il dit, mais doit le juger sur ce qu'il fait. Et s'il montrait clairement, par des actes, sa volonté de faire cesser cette guerre, alors l'Occident pourrait à tout moment revenir sur ses sanctions.

Avec leurs sanctions, les pays européens veulent inciter Vladimir Poutine à changer sa politique sur l'Ukraine

Avec leurs sanctions, les pays européens veulent inciter Vladimir Poutine à changer sa politique sur l'Ukraine

Il était grand temps que l'Union européenne apporte une réponse aux colonnes de chars russes dans l'est de l'Ukraine, souligne la Süddeutsche Zeitung. Non, le conflit n'est pas terminé, même si certains de ces chars se sont retirés. Le conflit politique commence maintenant et Bruxelles doit se préparer le plus vite possible à cette confrontation. Les relations entre l'Occident et la Russie sont en ruines et elles doivent être négociées à nouveau.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !