1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Obama déclare la guerre au charbon

L'Agence américaine de protection de l'Environnement, qui dépend directement du président américain a dévoilé hier ses propositions pour réduire considérablement les émissions de CO² des centrales à charbon.

D'ici 2030, l'EPA veut réduire de 30% les émissions polluantes par rapport à 2005

D'ici 2030, l'EPA veut réduire de 30% les émissions polluantes par rapport à 2005

C'est la première fois qu'un président américain prend le changement climatique suffisamment au sérieux pour y engager son capital politique, remarque die tageszeitung. Barack Obama ne peut pas briguer de nouveau mandat, il a reconnu l'urgence de la situation et veut entrer dans l'Histoire comme un président vert. Quand bien même cette initiative serait torpillée par les lobbyistes, c'est le message politique qui est important : le charbon, c'est terminé.

Barack Obama prend des risques pour le parti démocrate à quelques mois des élections de mi-mandat

Barack Obama prend des risques pour le parti démocrate à quelques mois des élections de mi-mandat

Barack Obama déclare la guerre au charbon, confirme la Süddeutsche Zeitung, tout en soulignant les répercussions internationales d'une telle annonce. À l'heure actuelle, le monde est dans une sorte de coma climatique. Certes, les États ont convenu de préparer une nouvel accord sur le climat d'ici la fin 2015. Mais à part les déclarations de bonnes intentions, pour l'instant il ne se passe rien. Si Washington sort du rang, cela va augmenter la pression sur d'autres, comme la Chine. Sans un changement structurel dans la fourniture de l'énergie mondiale, rappelle la Süddeutsche, on ne peut pas remporter la lutte contre le réchauffement de la planète.

Le roi abdique, vive le roi !

L'abdication du roi d'Espagne Juan Carlos, après 38 ans de règne, est également en une des journaux. La Frankfurter Allgemeine Zeitung écrit qu'il s'agissait sans doute du dernier véritable monarque politique d'Europe. Cela est lié à l'histoire de son pays, qui s'est libéré très tard de près de 40 ans de dictature.

Le roi espagnol Juan Carlos cède le trône à son fils Felipe

Le roi espagnol Juan Carlos cède le trône à son fils Felipe

Son règne a certes commencé en régence sous Franco, mais Juan Carlos a su diriger la transition pacifique pour faire de l'Espagne une démocratie. Sa réputation a longtemps assuré la stabilité politique du pays.

Juan Carlos a gagné le respect des Espagnols et du monde une nuit de février 1981, rappelle Die Welt. C'est son intervention qui, à l'époque, a empêché que la démocratie ne soit renversée par un coup d'État militaire. Mais le récent scandale de corruption impliquant son gendre a fait fondre la sympathie de son peuple. De nombreuses personnes ont alors oublié que leur roi a, pendant des années, été un acteur particulièrement adroit sur la scène internationale. Maintenant qu'il abdique, la majorité reconnaîtra peut-être que l'Espagne a eu pendant près de 40 ans un monarque respectable.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !