Où s′arrêtera la répression en Iran ? | Vu d′Allemagne | DW | 07.02.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Où s'arrêtera la répression en Iran ?

La presse allemande continue à s'intéresser beaucoup au mouvement de contestation en Egypte, mais en ce lundi, elle évoque également d'autres pays de la région, notamment l'Iran et la situation en Israël.

default

La répression s'est encore accentuée depuis la réélection de Mahmoud Ahmadinejad

La tageszeitung lance un appel à défendre la liberté de pensée en Iran. Le journal constate : jamais ça n'était allé aussi loin. Des réalisateurs se retrouvent condamnés à de lourdes peines, non pas parce qu'ils ont tourné un film critique, mais pour la seule raison qu'ils avaient l'intention de tourner un film.

Jafar Panahi

Jafar Panahi a été condamné en décembre à six ans de prison

Ceux qui ont suivi ces derniers jours les mouvements pro-démocratie en Egypte, en Tunisie et au Yémen, auront sûrement entendu à plusieurs reprises cette question : quel rôle jouent les pays occidentaux vis-à-vis des dictateurs et quelle responsabilité ont-ils envers les forces démocratiques ? Et la tageszeitung poursuit : nous sommes persuadés que cela aide Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof, les deux cinéastes condamnés, lorsque nous nous intéressons à leur situation et lorsque nous condamnons fermement leur sort. Sans jamais nous lasser de le faire.

Après presque un an de silence, explique la Süddeutsche Zeitung, le Quartette pour le Proche-Orient vient de lancer une initiative significative, qui fait renaître un peu d'espoir pour le processus de paix entre Israël et les Palestiniens. Il y a trois raisons de se remettre rapidement à la table des négociations : premièrement, personne ne sait qui définira la politique en Egypte dans six mois. Deuxièmement, septembre approche et avec lui la possibilité d'une résolution des Nations unies visant à reconnaître unilatéralement un Etat palestinien.

USA Israel Palästinenser Benjamin Netanyahu Hillary Rodham Clinton und Mahmoud Abbas in Washington

En septembre 2010, la reprise des négociations avait échoué au bout de quelques jours

Troisièmement, le gouvernement Obama semble avoir retrouvé sa vieille détermination. Et le quotidien conclut : Israël devrait profiter du moment présent avant que les événements ne deviennent incontrôlables.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung choisit d'évoquer les récentes déclarations de la chancelière Angela Merkel à propos de l'Egypte. Elle n'est pas une révolutionnaire. Mais parmi les dirigeants occidentaux qui se creusent la tête sur les révoltes populaires dans le monde arabe, la chancelière Merkel est la seule qui puisse faire valoir une expérience en matière de politique postrévolutionnaire. Et tous devraient suivre son conseil lorsqu'elle dit que la démocratie et l'Etat de droit ne tombent pas du ciel. Dans un pays comme l'Egypte, qui n'a jamais connu la démocratie, il ne suffit pas d'organiser des élections pour que tout aille bien.

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Elisabeth Cadot

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !