1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Où en est l'économie zimbabwéenne ?

Plus de six millions de Zimbabwéens appelés aux urnes ce mercredi pour des élections générales. Si l'économie du pays a longtemps été marquée par une très forte inflation, les choses se sont améliorées depuis 2009.

Où en est l'économie zimbabwéenne ?

Où en est l'économie zimbabwéenne ?

Par le passé, le Zimbabwe a souvent fait la Une des medias internationaux en raison de ses taux d'inflation, les plus élevés au monde. Dans les années 2000, l'inflation dépassait les 500 milliards de pour cent. L'économie était dans un état d'effondrement total et plus de deux millions de personnes s'étaient refugiés en l'Afrique du Sud pour mieux gagner leur vie. Mais depuis que la ZANU-PF, le parti du président Robert Mugabe et le MDC du Premier ministre Morgan Tsvangirai ont formé un gouvernement de coalition en 2009, on a pu observer une certaine amélioration.

Abandon de la monnaie locale

La vente de bois est un commerce lucratif au Zimbabwe

La vente de bois est un commerce lucratif au Zimbabwe

Si en 2012, l'économie du Zimbabwe a connu une croissance ralentie à 5%, l'année précédente, elle avait connu un taux de croissance de plus de 9%. Cette hausse était due à l'augmentation des cours mondiaux de l'or, du diamant et du tabac. Parallèlement, l'inflation est tombée à 4,9% en 2011. Selon John Robertson, analyste économiste zimbabwéen, cette baisse s'explique par le fait que le pays a utilisé le dollar américain ou le rand sud-africain pour ses différentes transactions économiques :

« Le gouvernement ne pouvait plus imprimer de l'argent. Ainsi, la gestion des entreprises locales n'était pas du tout facile surtout qu'elles n'étaient pas économiquement rentables et viables à cause de la qualité des produits vendus. Or par le passé, ces entreprises auraient survécu grâce à l'usage du dollar zimbabwéen. »

Une polique de nationalisation controversée

Les ressources minières, notamment l'or, ont permis à l'économie de se relever

Les ressources minières, notamment l'or, ont permis à l'économie de se relever

Malgré la relance de l'économie, grâce aux efforts de la coalition ZANU-PF et MDC, environ 72% des Zimbabwéens vivent encore en dessous du seuil de pauvreté. Pour améliorer leur condition, la ZANU-PF a promulgué la loi de la nationalisation des entreprises. Cette politique permet aux Zimbabwéens d'être actionnaires de compagnies étrangères présentes dans le pays et donc de bénéficier des richesses du pays. Toutefois, cette politique est loin de convaincre la communauté internationale, explique Nginya Mungai Lenneiye, directeur des opérations de la Banque mondiale au Zimbabwe :

« La façon dont les populations devaient s'acquitter du paiement des 51% des parts d'actions n'a jamais été clarifiée. Les discussions continuent entre les entreprises telles les compagnies minières désireuses de vendre leurs actions et le gouvernement. Mais le gouvernement affirme que ces actions devraient être transférées gratuitement parce que ces compagnies achètent les minéraux au Zimbabwe. Ce qui rend difficile l'évaluation des actions. Cette loi a refroidi l'ardeur des compagnies. »

Les entreprises locales sont impatientes de savoir lequel des candidats va l'emporter lors des élections. En effet, l'identité du vainqueur pourrait influencer positivement ou négativement l'économie du pays.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !