1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Nouvelle journée de violence en Guinée

Au lendemain de heurts, les échauffourées entre partisans de l'opposition et forces de l’ordre ont repris à Conakry. Plusieurs centaines de jeunes ont de nouveau répondu à l’appel de l’opposition.

Écouter l'audio 02:06

Les affrontements de ce matin ont provoqué des embouteillages et conduit à la fermeture des commerces et des écoles dans une grande partie de la capitale guinéenne. Hier, les violences avaient fait un mort et au moins une dizaine de blessés. Les deux parties se sont renvoyé la responsabilité des violences et Albert Damantang Camara, le porte parole du gouvernement guinéen, assure que des enquêtes vont être menées.

Proteste in Conakry, Guinea

Des centaines de jeunes ont affronté les forces de l'ordre à coups de pierres et de pneus brûlés contre gaz lacrymogènes



Le dialogue est impératif

Pour Aziz Diop, président du réseau dynamique citoyen et membre du conseil national des organisations de la société civile guinéenne, la crise de confiance entre les acteurs politiques explique les violences et blocages actuels. Depuis lundi, l'opposition appelle à manifester dans toutes les communes de la capitale contre l'insécurité, dont elle impute la responsabilité au pouvoir, et contre l'inversion du calendrier électoral par la Commission électorale nationale indépendante. Des appels à la mobilisation ont été lancés dans d'autres parties du pays pour la semaine prochaine.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !