1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Archives Afrique

Nouvelle distinction pour Denis Mukwege

Le médecin congolais est l'un des lauréats du prix Nobel alternatif 2013. Un prix qui récompense ses efforts en faveur des femmes victimes de viols en RDC, un pays où les violences sexuelles ne se comptent plus.

En République démocratique du Congo, le viol est devenu depuis quelques années une arme de guerre. Et les femmes victimes de violences sexuelles, le Dr Mukwege dit en avoir vu des dizaines alors qu’il était pédiatre. Une situation qui va le pousser à s'engager dans leur défense. En 2009, alors qu’il venait de recevoir le Prix Olof Palme, le Dr Denis Mukwege expliquait à la Deutsche Welle, son combat pour les femmes :

«J’avais fait ma thèse en pédiatrie et je me suis retrouvé dans un hôpital de campagne. Et là, ce que j’ai découvert était horrible. Tous les jours c’était des morts par série, des femmes. J’ai alors décidé d’aider les femmes, de travailler à leurs côtés.»

Depuis dix ans donc, dans son hôpital de Bukavu au Sud Kivu, le Dr Mukwege et ses équipes tentent de faire face aux traumatismes subis par les femmes victimes de viols. Plus de 40 000 femmes sont déjà passées entre leurs mains. En RDC, ces quinze dernières années, on estime qu'un demi-million de femmes ont été violées. Denis Mukwege s'est emparé du dossier pour le porter devant les instances internationales notamment l'ONU et le Parlement européen. En septembre 2012, dans un discours aux Nations Unis, il demande la comdamnation unanime des groupes rebelles qui sont responsables de ces violences sexuelles et leur comparution devant la justice. Cet engagement, il a failli le payer cher. En octobre 2012, des individus armés prennent pour cible sa résidence à Bukavu. L’un de ses gardiens est tué, lui en sort indemne.

Alternativer Nobelpreis 2013 Denis Mukwege

Denis Mukwege dans l'hôpital de Panzi à Bukavu

Nouvelle distinction

En décernant ce Prix Nobel Alternatif au Dr Mukwege, 58 ans, le jury dit vouloir ainsi récompenser "l'action courageuse qu'il mène pour guérir les femmes survivantes de violences sexuelles dans les conflits armés et dénoncer les causes sous-jacentes de ces atrocités". En 2009, le Dr Denis Mukwege avait déjà reçu le prix Olof-Palme d'une valeur de 75 000 dollars mais aussi celui des droits de l'homme des Nations unies ainsi que le Prix international du Roi-Baudouin pour le développement, 150 000 euros, en 2011. En juillet dernier, il était décoré de la légion d'honneur française.

Ce prix annuel, est doté au total de deux millions de couronnes (231.000 euros).
Le Dr Mukwege va partager la somme à parts égales avec trois autres lauréats: un spécialiste américain de l'élimination des armes chimiques, Paul Walker, 67 ans, un avocat et militant des droits de l'homme palestinien, Raji Sourani, né en 1953, et un scientifique suisse spécialiste de l'agriculture durable, Hans Herren, né en 1947.

Écouter l'audio 02:04

Reportage à l'hopital Panzi de Bukavu

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet