Nouvelle coalition, nouveau gouvernement | Allemagne | DW | 26.10.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Nouvelle coalition, nouveau gouvernement

A l’issue de trois semaines de négociations, les unions chrétiennes et les libéraux, vainqueurs des législatives du 27 septembre, ont conclu un accord de coalition. Le nouveau gouvernement se met en place à Berlin.

default

Dans la valise du secrétaire général du FDP, Dirk Niebel, des projets que les libéraux ont réussi à imposer à leurs partenaires conservateurs.

Le ton est consensuel, l’objectif clair : une série d’allégements fiscaux pour un total de 24 milliards d’euros d’ici la fin 2013. C’est la base de travail du prochain gouvernement de droite en Allemagne. Angela Merkel se succède à elle-même au poste de chancelière :

« Le nouveau gouvernement tient sa parole : il n’y aura pas de hausse d’impôt, au contraire, nous soulageons les familles. Et nous mettons l’accent sur la croissance. »

Pressekonferenz Koalitionsvertrag 2009

Angela Merkel entourée de ses deux alliés, Guido Westerwelle (FDP) et Horst Seehofer (CSU)

Mais la présidente de la CDU, le parti chrétien-démocrate, est allée plus loin qu’elle ne le voulait dans l’art du compromis avec les libéraux du FDP. Le parti libéral a clairement aidé Angela Merkel à se maintenir au pouvoir. Le FDP obtient donc ce qu’il souhaitait : une baisse de l’impôt sur les sociétés et les droits de succession, ainsi qu’une augmentation des allocations familiales. Guido Westerwelle, préside le FDP. Dans le prochain gouvernement, il sera ministre des Affaires étrangères et vice-chancelier :

« Tous ceux qui pensaient que le nouveau gouvernement constituait une menace sociale seront bien obligés de reconnaître leur erreur lorsqu’ils consulteront notre nouveau contrat de coalition. »

Fotomontage Kinder spielen Atomkraftwerk

Le nucléaire est de retour en Allemagne!

Cela dit, la Confédération syndicale allemande DGB dénonce « une redistribution cachée du bas vers le haut ». Autre point très controversé : Angela Merkel revient sur l’abandon du nucléaire civil décidé en 2002. La durée de vie des 17 centrales allemandes devrait être prolongée. Le nouveau gouvernement mise par ailleurs sur les énergies renouvelables :

« Mais nous avons pour le moment besoin de technologies diversifiées qui nous permettent de constituer une passerelle qui nous mènera vers une nouvelle ère consacrée principalement aux énergies renouvelables ».

Le prochain gouvernement devrait se mettre en place cette semaine.

Le nouveau gouvernement

Le ministre de l’intérieur Wolfgang Schäuble devient ministre des Finances. Le ministre de l’Economie Karl-Theodor zu Guttenberg passe à la Défense. L'ancien chef du bureau d'Angela Merkel à la chancellerie, Thomas de Maizière, sera le nouveau ministre de l'Intérieur. A noter également, l’arrivée au gouvernement d’un homme politique issu de l’immigration : le libéral Philipp Rösler est le nouveau ministre de la santé. Il est d’origine vietnamienne. Le prochain ministre de la coopération s’appelle Dirk Niebel, également du FDP.

Carine Debrabandère, Bernd Gräßler, let