1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Nouvelle épidémie d'Ebola en RDC

Les autorités congolaises l’ont confirmé : la République démocratique du Congo est touchée par une épidémie d’Ebola, qui serait distincte de celle qui frappe l’Afrique de l’Ouest.

En RDC, 13 morts ont été recensées dans la province d’Equateur depuis le 11 août dernier. Elles seraient dues à la fièvre hémorragique, après analyse de huit échantillons prélevés sur le terrain par l’Institut national de recherche biomédical (INRB) de Kinshasa. Pour l’heure, l’épidémie serait circonscrite au secteur de Djera, à 800 km au nord-est de Kinshasa. La zone a été mise en quarantaine. Onze malades sont totalement isolés et près de 80 personnes qui ont eu des contacts avec eux sont suivies par une équipe de spécialistes.

C’est la septième épidémie que connaît la RDC depuis la découverte de la souche du virus en 1976 dans ce même pays. Ecoutez à ce propos l'interview avec le Dr. Jan Clerinx, médecin-interniste et chercheur à l'Institut de Médecine tropicale d'Anvers, en Belgique, interrogé Abilinda Ebinda Ngboko.

Affiche de mise en garde contre l'Ebola au Libéria

Il faudra au moins 6 à 9 mois pour stopper la progression de l'épidémie selon l'OMS.

Le virus en Afrique de l'Ouest

L'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont promis des moyens "sans précédent" au Liberia pour faire face à la propagation du virus Ebola. Une progression fulgurante qui inquiète les pays voisins.

"Cette épidémie exceptionnelle exige une mobilisation sans précédent ", affirme le coordinateur de l'ONU contre Ebola, le Dr. David Nabarro. Accompagné du directeur adjoint de l'OMS pour la sécurité sanitaire, le Dr Keiji Fukuda, les deux experts sont en tournée dans les pays les plus touchés. Samedi, lors de la première étape de cette tournée au Liberia, le Dr. Fukuda a prévenu qu'enrayer l'épidémie risquait de prendre "entre six et neuf mois". Dans l'immédiat, le Liberia pourra compter sur des moyens supplémentaires.

De nouveaux centres de soins pour Ebola seront construits dans les six prochaines semaines autour de Monrovia. Quelque 500 lits supplémentaires permettront d'accueillir les malades. Médecins Sans Frontières, qui dispose d'un centre de 120 places à Monrovia, a déjà indiqué son intention d'en porter la capacité à 400 "dans les 10 prochains jours".

En 1995, l'Ouganda aussi avait été touché

En 1995, l'Ouganda aussi avait été touché

Des mesures renforcées

En attendant, le Liberia, le pays le plus touché par l'épidémie, se retrouve de plus en plus isolé. Par mesure de précaution, les Philippines ont annoncé le rapatriement "dès que possible" de leurs 115 Casques bleus présents dans le pays au sein de la Minul. Un coup dur pour les autorités sanitaires internationales qui comptent sur les Casques bleus de la Minul pour faire respecter les mesures de mise en quarantaine.

La Côte d'Ivoire, qui n'est pas touchée par l'épidémie, a officiellement annoncé la fermeture de ses frontières terrestres avec le Liberia et la Guinée. Le Gabon a également suspendu ses liaisons maritimes et aériennes avec les pays d'Afrique de l'Ouest. La Sierra Leone voisine s'est également dite "surprise" et "choquée" par le manque de solidarité des pays africains, dont beaucoup ont fermé leurs frontières.

Le Cameroun a de son côté décidé de suspendre "l'importation à partir des pays infectés par le virus" des viandes et animaux "sensibles" en particulier les gorilles et singes, les antilopes des bois et les porcs-épics.

Selon le dernier bilan établi par l'OMS, l'épidémie a fait au moins 1 427 morts: 624 au Liberia, 406 en Guinée, 392 en Sierra Leone et 5 au Nigeria. Des victimes auxquelles s'ajoutent celles recensées désormais en RDC, dans le cadre de l'autre épidémie d'Ebola confirmée sur le continent.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !