1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Nouvel épisode dans les relations germano-turques

Les relations germano-turques restent très tendues après l'interdiction de plusieurs meetings pro-Erdogan auxquels devaient participer des ministres turcs en Allemagne et aux Pays-Bas.

"Le président turc a décidé de ne plus envoyer de ministres en Allemagne pour la campagne électorale en vue du référendum du 16 avril. Référendum qui vise à renforcer les pouvoirs présidentiels en Turquie, relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il faut espérer que cette décision a été prise parce qu’Ankara a réalisé que  ses provocations ont déjà fait assez de pots cassés, ces dernières semaines. La décision annoncée ne concerne toutefois que l’Allemagne. Il serait souhaitable qu’elle vaille aussi pour toute l’Europe", souligne le quotidien de Francfort. 

Türkei Jahrestag Schlacht von Canakkale | Präsident Tayyip Erdogan (Reuters/O. Orsal)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan veut des pouvoirs plus étendus et espère un OUI au référendum du 16 avril.

La Süddeutsche Zeitung, elle, estime que la crise entre Ankara et Berlin est loin d’être terminée : "Ce geste de renoncement d’Ankara ne résout absolument rien. Le drame germano- turc se poursuit, le président Erdogan profère de nouvelles menaces vis-à-vis des Allemands et Néerlandais en particulier et des  Européens en général. Ainsi sur le sol turc, les autorités d’Ankara ne tolèreront plus aucun Européen. Selon Erdogan, trop d’Européens agiraient en tant qu’espions sous de multiples couvertures. Et : aucun Européen ne pourra plus "faire un pas dans la rue en sécurité" si l'Union européenne  maintenait une attitude  hostile envers la Turquie.

Türkei Proteste in Istanbul gegen die Niederlande (picture-alliance/abaca/AA/S.Z. Fazlioglu)

Manifestation contre les Pays-Bas à Istanbul le 12 mars dernier.

Cela ressemble à une nouvelle chasse aux sorcières, cette fois contre les citoyens européens. Erdogan veut apparemment prendre définitivement congé de l’Europe, estime le quotidien de Munich et conclut : "dans son délire, le président turc  entraîne son pays dans l’abîme…"

 

Donald Trump sous pression ?

 

Un autre thème occupe les éditorialistes: les reproches formulés à l’encontre du président américain et des anciens membres de son équipe de campagne…  

"Donald Trump entend-il déjà des bruits lointains de menottes qui se ferment? , s’interroge Die Welt. Donald Trump a menti au sujet de prétendues écoutes téléphoniques britanniques contre sa personne.

U.S. Präsident Donald Trump Republican Congressional Committee Rede (Reuters/C. Barria)

Selon certains observateurs, le président américain Donald Trump préside le pays comme il avait mené sa campagne électorale.

Et depuis l’été déjà, le FBI enquête contre des membres de son ancienne équipe de campagne  électorale soupçonnés de possibles accords illégaux avec la Russie. Cela ne suffit pas encore pour démettre le président de ses fonctions. Il faut encore des preuves concrètes de ce qui ne sont jusqu’ici que des rumeurs. Toutefois les enquêtes se poursuivent et le bruit de menottes dans l’entourage de Donald Trump devient moins improbable…", constate Die Welt….
 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !