1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Nouveau groupe armé dans le Nord-Mali

Des ressortissants du Nord du Mali ont créé un nouveau groupe touareg non-autonomiste dénommé "Groupe auto-défense touareg Imghad et alliés" (GATIA). Le groupe revendique une place dans les négociations avec Bamako.

Six mouvements rebelles du Nord sont engagés dans des pourparlers avec le pouvoir malien

Six mouvements rebelles du Nord sont engagés dans des pourparlers avec le pouvoir malien

Le "groupe auto-défense touareg Imghad et alliés" (GATIA) revendiquerait près d'un miller de militants, issus en majorité de la communauté des Imghad. Cette communauté serait la plus nombreuse au sein des Touaregs du Mali. Le nouveau groupe armé annonce aussi vouloir combattre le Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA), le mouvement touareg jusqu'ici le mieux organisé des groupes armés du Nord au plan militaire. En d'autres termes, GATIA est contre les revendications autonomistes du MNLA.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita est opposé à toute revendication indépendantiste

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita est opposé à toute revendication indépendantiste

De l'eau au moulin de Bamako

« Nous reconnaissons l'intégrité territoriale du Mali, » a notamment indiqué son secrétaire général Fahad Ag Almahmoud. Des propos qui rejoignent les exigences du pouvoir de Bamako, opposé à toute revendication indépendantiste. Isselmou Moustapha Salihi est chroniqueur, spécialiste du Mali pour l'hebdomadaire mauritanien Tahalil :

« Je m'interroge d'abord sur l'opportunité de la naissance de ce nouveau groupe qui est apparemment un groupe d'auto-défense. Je me demande pourquoi ce groupe n'est pas né en janvier 2012 (début de l'offensive du MNLA dans le Nord) pour faire de l'auto-défense. Sa principale revendication, c'est qu'il est contre l'autonomie. On dirait que c'est un groupe qui est créé pour donner la réplique aux mouvements rebelles dans le Nord du Mali. Donc on revient à la situation d'avant, celle des années 1990 avec la création d'une milice d'auto-défense appelée Ganda Koye, une milice tristement célèbre. »

A Alger, une feuille de route a été retenue le 16.07.14

A Alger, une feuille de route a été retenue le 16.07.14

Menace sur les pourparlers de paix

Le contexte de la création de ce nouveau groupe fait penser aussi aux négociations en préparation entre Bamako et six mouvements armés du Nord-Mali. Après une première rencontre à Alger le 24 juillet, au cours de laquelle une feuille de route a été retenue, les négociations devaient démarrer le dimanche 17 août 2014. Mais elles ont finalement été reportées au 1er septembre. D'après Alger, ce report répond au souci de permettre aux différentes parties de venir à la table de négociation dans un climat de sérénité.

En général, avant de pareilles négociations, chaque partie cherche à venir en position de force. Et toute initiative anti-autonomiste au sein des mouvements rebelles, à l'instar de la création de GATIA, est bénéfique pour Bamako.

Ci-dessous, le point à midi TU par Fréjus Quenum

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !