1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Nouveau confinement en Sierra Leone

Selon le dernier bilan de l'OMS, l'épidémie d'Ebola a tué près de 3000 personnes depuis le début de l'année. Pour freiner la propagation de la maladie, la Sierra Leone a ordonné une nouvelle mise en quarantaine.

Plus d'un million de Sierra Léonais de plus sont mis en quarantaine

Plus d'un million de Sierra Léonais de plus sont mis en quarantaine

Ce sont les populations des districts de Port Loko, dans le nord, et de Bombali, au sud, qui sont concernées par cette mesure de confinement, soit environ 1,2 million de personnes. Cette mesure survient moins d'une semaine après les trois jours de confinement total auquel était soumise la population.

Au LIberia, les services sanitaires sont débordés par les événements

Au LIberia, les services sanitaires sont débordés par les événements

Pour l'heure, on ne sait pas combien de temps va durer cette nouvelle mise en quarantaine. Deux autres districts, foyers de l'épidémie, sont par ailleurs en quarantaine depuis le mois d'août : il s'agit de Kenema et Kailahun, dans l'est de la Sierra Leone.

Situation critique au Liberia

Au Liberia voisin, la situation évolue de mal en pis. Selon nos informations, les 15 provinces que compte le pays sont affectées à ce jour par l'épidémie. Et si des mesures plus sévères ne sont pas prises, on assistera à une catastrophe sanitaire, comme le confirme Koala Oumarou, le responsable de l'ONG Plan international à Monrovia, la capitale du Liberia.

"Actuellement, nous avons dépassé le plafond de 2000 décès liés à Ebola au Liberia. Parmi ces 2000 décès, nous en avons presque 800 dans la capitale, c'est-à-dire dans la région de Monrovia, ce qui est énorme. Donc, Monrovia devient l'épicentre de la fièvre Ebola au Liberia. Ce qui est inquiétant parce que c'est la capitale et 50% de la population y réside. Donc si rien n'est fait, nous craignons que les jours et les semaines qui viennent soient beaucoup plus catastrophiques."

Contrairement à la Sierra Leone, le Liberia n'a pas pris des mesures de confinement. En plus du contrôle des mouvements des populations, le gouvernement a instauré un couvre-feu de 23 h à 6 h du matin. Des restrictions qui n'ont malheureusement pas empêché la propagation du virus mortel.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !