1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

"Nous sommes tous des migrants"

À l'issue de quelques heures de visite sur l'île de Lesbos, qui a vu passer des milliers de personnes, en route vers l'Europe du Nord, le souverain pontife a appelé l'UE à la générosité et à la solidarité.

Écouter l'audio 00:29

"En tant que croyants, nous souhaitons unir nos voix pour parler en votre nom. Ne perdez pas espoir!" (Pape François)

À Lesbos, par où ont transité la majorité des plus d'un million de personnes arrivées depuis un peu plus d'un an dans l'UE, le Pape a critiqué la politique migratoire de l’Union Européenne, trop restrictive selon lui. Et il a délivré un message d’espoir aux migrants, dans le camp de Moria, où sont enfermées 3000 personnes - écoutez-en un extrait ci-dessus. Le souverain pontife était accompagné du patriarche de Constantinople Bartholomée ainsi que de Ieronymos, l'archevêque orthodoxe d'Athènes et de toute la Grèce. "Je comprends les peuples qui ont une certaine peur, je les comprends", a déclaré le Pape, avant d'ajouter "nous devons avoir une grande responsabilité dans l'accueil".

Douze réfugiés ramenés au Vatican

Le souverain pontife est reparti avec des invités : trois familles musulmanes originaires de Syrie, qui seront accueillies comme réfugiés au Vatican. Le Pape François a pris la décision sur place, "J'ai senti que l'Esprit nous parlait", s'est-t-il justifié, ajoutant que "tout a été fait en conformité avec les réglementations". Les trois familles ont été tirées au sort, elles seront prises en charge à Rome par la communauté chrétienne de Sant'Egidio.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !