1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Nouri al-Malaki, l'intransigeant

La presse allemande se montre très sévère ce jeudi envers le Premier ministre irakien, Nouri al-Malaki, dont le pays risque d'imploser. Elle commente aussi le revirement du gouvernement espagnol en matière d'énergie.

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki se montre entêté selon la Süddeutsche Zeitung

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki se montre entêté selon la Süddeutsche Zeitung

« La tare de Nouri al-Malaki », titre la Süddeutsche Zeitung. « Son caractère apparaît sur son visage, écrit le journal : intolérant, entêté, intransigeant. » Alors que l'Irak menace de s'enfoncer dans une guerre civile, le Premier ministre refuse de former un gouvernement d'union, avec chiites et sunnites. Ses arguments : cela tromperait les électeurs et détruirait le processus de démocratisation en Irak. Mais la démocratie en Irak sous al-Maliki est une « blague », estime le quotidien munichois. Il a concentré tous les pouvoirs possibles entre ses mains durant ses deux mandats, apparaissant comme un « aspirant dictateur », note la Süddeutsche Zeitung. Mais aujourd'hui il est incapable de maintenir ensemble les 20 millions d'habitants en Irak. « Une victoire électorale n'est pas un blanc-seing, avec lequel un chef de gouvernement égoïste peut mener son pays dans l'abîme ».

Le secrétaire d'État américain John Kerry a rencontré le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki le 23 juin à Bagdad

John Kerry a rencontré le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki le 23 juin à Bagdad

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, un gouvernement d'union en Irak, avec la participation des sunnites, fait partie d'une stratégie : isoler et neutraliser les terroristes de l'Etat islamique en Irak et au Levant. Mais Nouri al-Malaki ne semble pas le comprendre. Il rejette brusquement la position défendue par les États-Unis : mettre à la tête de l'État des sunnites et des chiites. Mais il espère toujours l'aide militaire de Washington. Il faut que le Premier ministre irakien comprenne que la lutte contre les djihadistes ne doit pas seulement se faire sur le plan militaire, mais aussi sur le plan politique, écrit le journal.

L'île d'El Hierro aux Canaries fonctionne à 100% aux énergies renouvelables

L'île d'El Hierro aux Canaries fonctionne à 100% aux énergies renouvelables

La tageszeitung déplore, elle, le revirement énergétique du gouvernement espagnol. Alors que longtemps l'Espagne a été à la pointe de l'énergie solaire et éolienne, l'État veut mener des recherches pour trouver du pétrole entre les îles Canaries et la côte africaine. Mais même si la compagnie Repsol en trouve, cela ne va réduire la dépendance énergétique de la péninsule ibérique, soutient la tageszeitung. Car le pétrole est échangé au prix du marché mondial, peu importe d'où il vient. Le gouvernement donne un mauvais signal. C'est vers la plus petite île des Canaries, El Hierro, qu'il faut regarder. Ce mois-ci, elle a fourni 100 % d'électricité d'origine renouvelable à ses habitants. Non seulement les émissions en CO2 ont été réduites, mais aussi la facture des consommateurs.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !