1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Nord-Mali : une lourde facture pour le Tchad

En trois mois, la guerre contre les groupes islamistes armés dans le Nord-Mali a déjà coûté plusieurs milliards de francs CFA aux contribuables tchadiens. Des voix s'élèvent pour demander l'arrêt des frais.

Officiellement, ce sont au total 57 milliards de francs CFA (87 millions d'euros) que N'Djamena a dépensés en trois mois pour financer ses opérations au Mali. Selon le Premier ministre tchadien, qui s'exprimait récemment devant le Parlement, si la communauté internationale ne met pas la main à la poche, la présence des 2.250 hommes et 240 véhicules dans l'Adrar des Ifhogas coûtera quelque 90 milliards de CFA au contribuable tchadien, en une année.

François Djondang est le secrétaire général de l'Union des syndicats du Tchad. Son organisation avait lancé à la mi-décembre 2012 un vaste mouvement de revendications sociales. Il déplore l'ampleur prise par les dépenses :

Bildergalerie Unbekannter Reichtum Tschad

Sur les marchés, les prix des produits de base s'envolent

« Nous étions certes d'accord pour l'intervention au Mali, mais nous avons également déploré la caractère démesurée de notre intervention, comparé aux autres pays de l'Afrique de l'ouest. »

Mais il n'y a pas que les syndicalistes qui se font entendre. De nombreux Tchadiens, en proie à des difficultés quotidiennes et qui subissent l'augmentation des prix des produits de première nécéssité, commencent eux aussi à donner de la voix, souligne François Djondang :

« Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et faire en sorte que le prix des produits de première nécessité ne grimpent pas sur les marchés. »

Le coût des opérations militaires supportées par le Tchad aux cotés des forces internationales est aussi vivement critiqué par plusieurs élus à l'Assemblée nationale, y compris dans le camp du parti au pouvoir.

Il y a seulement deux jours, le Parlement a voté à la majorité quasi-absolue une résolution qui réclame le retrait progressif des soldats tchadiens du Mali où, selon N'Djamena, 36 militaires ont été tués et 74 autres grièvement blessés. De source gouvernementale, N'Djamena a déjà procédé au retrait du bataillon d'appui lourd. Ce dernier a quitté ce week-end le Mali.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !