1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

"Non" à un éventuel troisième mandat d'Alpha Condé

Des voix s’élèvent en Guinée pour dénoncer un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé. Plusieurs manifestations se sont tenues récemment à Conakry durant lesquelles deux célèbres artistes ont été interpellés.

Écouter l'audio 02:23

"Ceux qui soutiennent Alpha Condé jouent avec le feu" Alhouseni Makanéra Kake (opposition)

L’idée d’un troisième mandat pour le président Alpha Condé n’est pas la bienvenue pour tous les Guinéens. Récemment, des artistes constitués en mouvement sont descendus dans les rues de Conakry pour dire non à un éventuel projet de troisième mandat. Parmi eux, les célèbres artistes reggae Elie Kamano et Takana Zion. 

Elie Kamano a été interpellé et inculpé pour avoir participé à une manifestation interdite par les autorités et réprimée par les forces de sécurité.

 "Je suis déçu de la gouvernance du professeur Alpha Condé. Parce qu’on a mené le même combat. Il a combattu les régimes de Lansana Conté et de Daddis. J’étais un des rares artistes, pour ne pas dire le seul, à prendre position indirectement. Il ne faut pas que des personnes de son entourage incitent Alpha Condé à s'accrocher au pouvoir et à sortir de l’histoire par la petite porte" explique l'artiste.

A la tête d’un mouvement dénommé "On gai 2020", qui signifie en langue locale soussou "Allons en 2020", Takana Zion a manifesté dans le quartier de la presqu'ile de Kaloum, le 25 juillet, contre la vie chère et un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé. Il a été interpellé puis libéré et mis sous contrôle judiciaire. 

Guinea Cellou Dalein Diallo (AP)

Cellou Dalein Diallo le chef de file de l'opposition en Guinée

L’opposition s'organise

L’opposition républicaine, dirigée par Cellou Dalein Diallo, organise aussi des meetings dans les différentes communes de Conakry pour exiger du pouvoir le respect des accords d’octobre 2016 et celui de la constitution. 

Alhouseni Makanéra Kake leur porte-parole explique que "tous ceux qui soutiennent Alpha Condé jouent avec le feu parce que la Guinée est suffisamment mûre." Il pense que "la Guinée a pris de l’avance sur les autres pays africains pour la simple raison que ce qui s’est passé au Burkina récemment, nous l'avons connu en janvier-février 2007. Je crois que si le président s’amuse à ça, cela risque d'être un suicide politique."

La Présidence de la république a réagi par la voix du ministre conseiller spécial du président Alpha Condé. Tibou Camara a qualifié d’illégales les manifestations d'opposants et a expliqué que la loi serait désormais appliquée dans toute sa rigueur. 

S’exprimant sur la question du troisième mandat, Tibou Camara a indiqué que la préoccupation du gouvernement est aujourd’hui de faire en sorte que les actions entreprises par le président Alpha Condé soient achevées. Ce qui laisse planer un doute sur les intentions du président Condé concernant un éventuel troisième mandat.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter l'audio. 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !