1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Non à la ghettoïsation programmatique

Les sujets à la Une: remise en cause par la cour constitutionnelle d'une loi pour la police, une première dans la recherche génétique et un projet controversé de location de logements suivant l’appartenance ethnique.

Vu sur une cité HLM à Francfort. Les problèmes de voisinage ne sont pas rares dans de telles infrastructures.

Vu sur une cité HLM à Francfort. Les problèmes de voisinage ne sont pas rares dans de telles infrastructures.

« Un peuple, une maison et plus de problèmes ? » Ainsi s’interroge la Tageszeitung de Berlin en première page. L’un des plus grand syndic d’Allemagne veut appliquer à ses 64 000 logements, le principe du regroupement ethnique. Selon l’administrateur, faire résider des turcs avec des turcs et des russes avec des russes permet de minimiser les dissensions culturelles. Pour le journal cela reviendrait non seulement à accepter la ghettoïsation mais aussi à la promouvoir.

« La Hesse stoppe les projets de ghetto » révèle pour sa part la Frankfurter Rundschau. On peut lire à la Une du quotidien que le ministre président de cet Etat région, Roland Koch, met son veto à la proposition assorti d’un blâme pour l’entreprise dont on apprend que la majorité des parts est en possession du gouvernement régional. « L’intégration signifie que les gens développent un intérêt commun pour leur environnement, indépendamment de leur statut ou de leur origine », commente le journal qui constate que cet objectif est souvent hors de portée. Une société immobilière publique, le sait d’ailleurs mieux que quiconque puisqu’elle voit qui déménage et où personne ne veut emménager.

La Süddeutsche Zeitung consacre sa Une à l’examen par la cour constitutionnelle d’une loi sur le contrôle des véhicules. Le recensement vidéo automatique de millions de plaques d’immatriculation pour les confronter aux avis de recherche de la police, va probablement être restreint dans les huit Länder qui le pratique. Pourquoi cela pose-t-il problème ? Pour trois raisons selon l’analyse du journal : Tout d’abord la compilation d’une aussi grande masse de données est discutable pour les juges, ensuite il existe un manque de transparence quant à l’utilisation des informations et le délai jusqu’à leur effacement des fichiers et enfin la mise en place d’une telle loi n’est pas du ressort des Etats régions mais du gouvernement fédéral.

Des cellules souches fabriquées artificiellement, une première à laquelle la Frankfurter Allgemeine Zeitung consacre sa Une. « A la croisée des chemins » s’intitule son commentaire qui reconnaît que la voie royale vers la médecine régénérative est toute tracée mais doute encore de la valeur des nouvelles cellules dans la pratique, notamment en ce qui concerne les effets secondaires. Tant que c’est le cas, conclut le journal, les chercheurs plaideront en majorité pour l’emploi de cellules adultes et embryonnaires tout en continuant de tester la nouvelle voie.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !