1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Non à la fraude fiscale des multinationales

Alors que se tient jusqu'à ce jeudi un sommet sur le financement de l'aide au développement à Addis-Abeba, un rapport dénonce la fraude fiscale des multinationales.

Écouter l'audio 02:02

"Très peu de pays ont mis en place un mécanisme de contrôle...." Ibrahima Aidara

Selon la fondation Osiwa, qui promeut la transparence en Afrique de l'Ouest, plus de 200 milliards de dollars ont été sortis illégalement de la Cédéao (Communauté économique des États d'Afrique de l'ouest) entre 2002 et 2011. Des sommes qui ne vont pas dans les caisses des Etats pour servir à la lutte contre la pauvreté, alors que l'argent est de plus en plus difficile à récolter auprès de la communauté internationale. Les pays les plus touchés par la fraude sont le Nigeria, la Côte d'Ivoire et le Togo.

En Ethiopie, les gouvernements africains ont plaidé pour un régime fiscal mondial pour taxer les multinationales, ce que refusent les pays occidentaux. Un refus dénoncé par Ibrahima Aidara, responsable du programme de gouvernance économique de la fondation Osiwa. Cliquez sur l'image pour écouter ce qu'il dit sur le sujet.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !