1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Nobert Zongo : 16 ans après...

Cela fait 16 ans que le journaliste Norbert Zongo a été retrouvé mort dans son véhicule dans le sud de Ouagadougou, la capitale du Burkina-Faso, alors qu'il enquêtait sur la mort du Chauffeur de François Compaoré.

default

Pour les responsables du Centre de presse Nobert Zongo, la journée de demain sera une nouvelle opportunité de demander que justice soit enfin rendue. Pour Abdoulaye Diallo, directeur du centre de presse Nobert Zongo, il n'y a aucun doute que c'est le régime de l'ancien président Blaise Compaoré qui est responsable de l'assassinat de Nobert Zongo. Dans ces conditions, Ouagadougou ne pouvait évidemment pas laisser la vérité se manifester sur ce dossier explique Abdoulaye Diallo. Maintenant que l'ancien président a été chassé du pouvoir et qu'une transition a été mise en place par l'armée et la société civile, le peuple Burkinabè veut connaître la vérité sur l'assassinat de Norbert Zongo. Abdoulaye Diallo, directeur du centre de presse Nobert Zongo explique ci-dessous les activités prévues demain.

Écouter l'audio 00:20

«Abdoulaye Diallo, directeur du centre de presse Norbert Zongo»

A l'initiative du centre de presse Norbert Zongo, une campagne d'affichage dans six villes du Burkina Faso intitulée justice pour Nobert Zongo maintenant est en cours. Les organisations de défense des droits humains espèrent que la période de transition devrait permettre de poser les bases d'une justice équitable dans le dossier du journaliste tué. Le gouvernement de transition qui s'est engagé à faire la lumière sur l'assassinat de Thomas Sankara devrait aussi pouvoir faire de même pour la réouverture du dossier Zongo, c'est ce que pense Soma Abdoulaye, professeur d'université et président de la société Burkinabè du droit constitutionnel. ( Ecoutez ci-dessous Soma Abdoulaye)

Écouter l'audio 00:15

«Soma Abdoulaye, professeur d'université et président de société Burkinabè du droit constitutionnel»

Pendant tout le règne de Blaise Compaoré, la commémoration de l'assassinat de Norbet Zongo ou encore de Thomas Sankara au pays des hommes intègres s'est toujours heurtée à une opposition du pouvoir. Demain, ce sera justement pour la première fois qu'un hommage mérité sera rendu au journaliste dans un climat de consensus général entre les acteurs sociopolitiques du pays.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !