1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Nigéria:Umaru Yar'Adua reste Président.

C'est ainsi qu'en a décidé la justice. Un tribunal spécial a estimé que les fraudes relevées par deux plaignants, ne sont pas suffisamment graves pour faire invalider l'élection présidentielle d'Avril 2007.

default

Les plaintes avaient été déposées par Muhammoudou Buhari, le principal adversaire de Omaru Yar'Adua et par l'ancien Vice-Président Atiku Abubakar. Ce derenier avait obtenu la troisième place lors d'une présidentielle qui pour de nombreux observateurs a manqué de transparence.

Mardi la justice nigériane a choisi de valider la victoire du Président Yar'Adua. Ce qui fait que le numéro un nigérian et son Vice-Président Godluck Jonathan, restent en place. Cela, jusqu'à ce que la Cour Suprême , devant laquelle Muhammadou Buhari et Atku Abubakar ont décidé de porter leurs cas, se prononce. Cela risque de prendre plusieurs mois. Ceux qui craignaient qu'une invalidation éventuelle des résultats de la présidentielle d'Avril dernier ne replonge le pays dans la tourmente, ont ainsi un certain répit.

Mais quelle que soit la décision qui sera celle de la Cour Suprême, l'opinion nigériane estime positif, le fait que les plaignants aient confié le réglement du contentieux à la justice, plutôt que de recourir à la violence comme cela a été le cas au Kenya. Un quotidien de Lagos estime que même si l'élection n'ait pas été des plus transparentes, le fait de garder confiance en la justice , est une preuve que l'esprit démocratique fait son petit bonhomme de chemin au Nigéria. Pour preuve, le quotidien rappelle que des gouverneurs d'Etat, des Sénateurs et autres personnalités frauduleusement élus, ont été priés de se retirer par les tribunaux au cours des dernièrs mois.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !