1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Neuf prisonniers tués au Tchad

Au Tchad, neuf  prisonniers militaires dont certains en attente de jugement et un agent de sécurité ont été tués dans la nuit du 11 au 12 avril dans l'attaque de leur véhicule par des  inconnus dans le nord du pays.

Tout est parti de l’assassinat de Adoum Souleymane, général de l'armée nationale tchadienne - un proche du président Deby-, par son adjoint, le colonel Souleymane Allamine suite à une altercation. Après son forfait, le meurtrier s'est enfui  pour se réfugier  au Soudan. Mais il sera arrêté plus tard par les services secrets de renseignement Soudanais et extradé à N’Djamena. Le colonel Souleymane Allamine sera ensuite inscrit sur la liste des prisonniers qui devaient faire l'objet de transfert vers la prison de Korotoro réservé aux prisonniers ayant commis des crimes graves. C'est juste à la sortie de N’Djamena - 60  kilomètres environ-, que deux véhicules bourrés de militaires ont intercepté le convoi. Les prisonniers sont froidement abattus par balle. Cliquez sur l'image pour écoutez le Procureur général près la cour d'Appel de N’Djamena, Mahouli Bruno. L'assassinat des neuf prisonniers est qualifié d'inacceptable par l'ensemble des défenseurs des droits de l'homme. Et Mahamat Nour Ibedou, Secrétaire général de la Convention tchadienne pour la défense des droits humains exige l'ouverture d'une enquête indépendante pour faire la lumière sur ce massacre. De sources judiciaires, plusieurs détenus qui se trouvaient dans le convoi se sont évadés après l'attaque.

 

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !