1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ne pas oublier les filles de Chibok

Triste anniversaire au Nigeria: cela fait un an que les jeunes filles de Chibok ont été enlevées par Boko Haram. Et depuis, plus de nouvelles d'elles. Une veillée est prévue à Lagos et une marche à Abuja.

Écouter l'audio 01:56

"Muhammadou Buhari doit être cohérent avec ses promesses de campagne" (A.Tine)

Il y a un an jour pour jour, 276 lycéennes étaient enlevées à Chibok au nord-est du Nigéria par la secte Boko Haram. Certaines ont pu échapper aux islamistes, mais on est toujours sans nouvelles de 219 adolescentes.

Cet enlèvement massif avait suscité une vague d'indignation internationale, avec notamment le mouvement "BringBackOurGirls", relayé jusqu'à la première dame des États-Unis, Michelle Obama. Depuis un an, l’attention médiatique a décliné, alors que les crimes de Boko Haram se poursuivent. Selon un rapport d’Amnesty International, au moins 2.000 femmes et fillettes ont été enlevées depuis le début de l'année dernière au Nigeria.

Tout faire pour les libérer

Le nouveau président nigérian élu Muhammadu Buhari a promis de faire le nécessaire pour obtenir leur libération. Malala Yousafzai, la jeune Pakistanaise lauréate du prix Nobel de la paix, appelle les dirigeants nigérians et la communauté internationale à faire plus pour les lycéennes de Chibok.

Vous pouvez écouter les précisions de Céline Verger avec Alioune Tine, directeur régional d'Amnesty International de l'Afrique de l'ouest et du centre en cliquant sur le lien ou l'image.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !