1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Nawaz Sharif remporte les élections au Pakistan

Le parti de l’ancien Premier ministre, la Ligue musulmane, sort en tête des législatives de samedi. Le PTI d’Imran Khan s'affirme sur la scène politique. Malgré les violences, le taux de participation dépasse 60%.

Nawaz Sharif s'est autoproclamé vainqueur dès la fermeture des bureaux de vote

Nawaz Sharif s'est autoproclamé vainqueur dès la fermeture des bureaux de vote

Premier ministre du Pakistan de 1990 à 1993 puis de 1996 à1999, Nawaz Sharif pourrait bien à nouveau assumer les fonctions de chef de gouvernement à l'issue des législatives de samedi. Une revanche pour celui qui avait été contraint de s'exiler en 1999 et n'avait pu revenir dans le pays que fin 2007. Dimanche les résultats provisoires indiquaient une forte avance de son parti, la Ligue musulmane, qui pourrait obtenir plus d'une centaine des 272 sièges de l'Assemblée. La question reste de savoir si le parti de Nawaz Sharif disposera d'une majorité absolue qui lui permettra de gouverner seul ou s'il devra chercher des partenaires de coalition.

Imran Khan a été victime d'un accident pendant la campagne électorale

Imran Khan a été victime d'un accident pendant la campagne électorale

Nouvelle force politique

L'autre grand vainqueur du scrutin n'est autre qu'Imran Khan, l'ancien joueur vedette de cricket, aujourd'hui à la tête du Mouvement pour la justice (PTI). Nouvel acteur sur la scène politique, son parti pourrait arriver en deuxième position, après une campagne axée sur la lutte contre la corruption, les réformes et le renouvellement de la classe politique. « Nous avançons sur le chemin de la démocratie », a déclaré dimanche Imran Khan, qui salué la forte participation des la population pakistanaise, notamment celle des femmes et des jeunes.

Forte participation malgré les violences

Un bureau de vote de Peshawar a été la cible d'un attentat à la bombe

Un bureau de vote de Peshawar a été la cible d'un attentat à la bombe

Plus de 60% des électeurs se sont en effet rendus aux urnes, le plus fort taux de participation depuis les élections de 1977. Le président de la commission électorale, Fakhruddin Ibrahimi, a estimé que ses efforts étaient récompensés : « Nous n'avons pas cessé de dire aux gens: allez voter, allez voter ! Nous leur avons montré à quel point il est important de voter et le résultat, c'est que 60% des électeurs ont participé au scrutin. Je suis un homme heureux aujourd'hui, nous sommes tous très heureux. C'était une tâche difficile. » Le scrutin a pourtant été entaché de violences. Une dizaine d'attentats ont été perpétrés à travers le pays et ont fait au moins 26 morts.

Revers pour le gouvernement sortant

Au pouvoir ses cinq dernières années, le Parti du peuple pakistanais (PPP) du président Asif Ali Zardari est le grand perdant du scrutin. Il pourrait arriver en troisième position, derrière le PTI. Les électeurs ont sanctionné son mauvais bilan économique et sécuritaire.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !