1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Naufrages de migrants : qui est responsable ?

Le naufrage survenu mercredi en Méditerranée a fait 200 morts. Alors que les débats sont virulents sur la responsabilité de l'Union européenne, qu'en est-il de celle des gouvernements africains ?

Les opérations de sauvetage en mer ne peuvent empêcher toutes les catastrophes

Les opérations de sauvetage en mer ne peuvent empêcher toutes les catastrophes

A chaque naufrage, la question de la responsabilité de l'Union européenne est posée. 2.100 personnes sont décédées ou disparues en Méditerranée depuis janvier. Responsabilité européenne, certes, mais pas seulement. Rupert Neudeck est co-fondateur de l'organisation d'aide Grünhelme. Il pointe du doigt aussi l'inaction des dirigeants africains :

Depuis des années, Rupert Neudeck sensibilise le public sur le sort des réfugiés

Depuis des années, Rupert Neudeck sensibilise le public sur le sort des réfugiés

"Les gouvernements africains sont également responsables de la fuite de leurs jeunes, dont ils ne s'occupent pas. J'ai toujours attendu qu'un président d'un pays africain vienne à Lampedusa pour voir la tristesse et le deuil que ces jeunes migrants africains expriment. Mais jusqu'à présent, mon souhait ne s'est pas réalisé."

Une problématique rarement abordée publiquement en Afrique, même à l'approche des élections dans de nombreux Etats du continent. Mamadou Mignane Diouf, chargé du programme Afrique, migration et développement de Caritas au Sénégal, dénonce ce silence :

Les naufrages en Méditerranée coûtent la vie à des milliers de migrants chaque année

Les naufrages en Méditerranée coûtent la vie à des milliers de migrants chaque année

"Je crois que si certains n'ont pas osé en faire un sujet de campagne, c'est parce que ça reflète réellement l'échec des politiques au niveau du développement local que ces pays-là ont connu dans oser l'avouer. C'est cela qui fait que malgré le désastre, l'importance des victimes enregistrées ici et là, on n'entend pas du tout les états africains se prononcer là-dessus, prendre position ou en faire en tout cas un débat de campagne."

Que faire face à cette inaction ? Le programme Afrique, migration et développement a notamment rédigé un mémorandum à l'intention des autorités de l'Union africaine et de ses pays membres en juin. En plus de dénoncer leur mutisme, le texte proposait l'organisation d'un sommet sur les naufrages en Méditérranée. Mais les initiateurs du projet n'ont jamais reçu de réponse.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !