Naissance d′une nation | Afro-presse (hebdomadaire) | DW | 01.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

Naissance d'une nation

Le compte à rebours a commencé pour le Sud-Soudan. Il proclamera son indépendance le 9 juillet. Et à l'approche du jour-J, la presse fait un état des lieux.

default

A l'aéroport de Juba

Le Zeit-Magazin titre sur "la naissance d'une nation". A compter du 9 juillet 2011, Juba sera la capitale de l'Etat libre du Sud-Soudan, le plus jeune Etat du monde, dans l'angle mort de l'Afrique de l'est entre l'Ethiopie et le Congo. Un pays morcelé en ethnies rivales, les principales étant les Dinka, les Nuer et les Schilluk. Mais qu'est-ce que Juba, s'interroge plus loin le journal? Un chaos fait de poussière, d'ordures et d'espoir, de misère extrême et de richesse rapide - c'est le miracle de création d'un Etat la plus improbable au monde.

Außenminister Westerwelle im Sudan

Guido Westerwelle avec le vice-président soudanais Ali Osman Taha

La Süddeutsche Zeitung a accompagné le ministre allemand des affaires étrangères, Guido Westerwelle, dans son récent voyage au Soudan. Une mission diplomatique qu'il fallait à tout prix accomplir avant que l'Allemagne ne prenne le 1er juillet la présidence tournante du conseil de sécurité de l'ONU. Guido Westerwelle, note le journal, sera alors appelé à jouer en quelque sorte le notaire pour le Sud-Soudan. Sont relatés dans l'article sa visite à Khartoum, la première d'un chef de la diplomatie allemande depuis longtemps, son détour par le Darfour, que le journal qualifie de "détour dans l'inconnu" et sa visite à Juba. Là le président sud-soudanais Salva Kiir, très occupé, a fait attendre la délégation allemande pendant plus d'une heure, et a osé ensuite lors d'une conférence de presse improvisée une "plaisanterie" qui a fait grimacer Guido Westerwelle: "vos armes sont utilisées contre nous. Envoyez-nous aussi des armes pour que nous puissions nous défendre."

Jubel Internationale Strafgerichtshof Gaddafi Libyen

Des rebelles libyens saluent la délivrance de mandats d'arrêt par la CPI

Mandat d'arrêt contre Kadhafi

La Libye continue de retenir l'attention. Notamment après l'annonce que la CPI, la Cour pénale internationale, avait délivré des mandats d'arrêt contre Mouammar Kadhafi, son fils Saif-al-islam et le patron des services de renseignement libyens. die tageszeitung parle d'un signal positif. Car il encourage tous ceux qui mènent le difficile combat contre l'impunité. C'est un avertissement à ceux qui pratiquent le terrorisme d'Etat. Pour la Süddeutsche Zeitung, le mandat d'arrêt contre Kadhafi n'a qu'une portée symbolique, même s´il est juridiquement justifié. L'OTAN n'arrêtera pas Kadhafi, elle aurait besoin pour cela de troupes au sol qu'elle n'a pas, et d'un nouveau mandat de l'ONU qu'elle n'obtiendra pas. Le conflit libyen, poursuit le journal, a été l'exemple d'une réaction rapide, peut-être précipitée, de la communauté internationale à la guerre menée par un régime contre son propre peuple. Le mandat d'arrêt témoigne du même empressement, et ne mettra pas fin à cette guerre.

Libyen / Panzer / Kämpfe

Après une frappe de l'OTAN près de Tripoli

La guerre dure depuis quatre mois, note la Frankfurter Allgemeine Zeitung, sans que les alliés de l'opération "protecteur unifié" n'aient obtenu la chute ou la capitulation du clan Kadhafi. La plupart des participants européens à la campagne aérienne commencent à être à court de munitions et d'argent. Au quartier général de l'OTAN on cherche donc de nouvelles options pour le cas, très probable, où rien n'aurait changé en Libye d'ici au début du ramadan et des vacances d'été chez les occidentaux. Dans ce contexte la Süddeutsche Zeitung approuve la fourniture de munitions allemandes aux partenaires de l'OTAN. C'est tout d'abord un devoir de solidarité. La Bundeswehr pourrait avoir besoin un jour de demander des munitions à d'autres pour son engagement en Afghanistan. Mais c'est aussi un devoir politique. Car, souligne le journal, même si l'Allemagne reste hostile à une intervention militaire en Libye, elle ne l'a pas moins approuvée dans le cadre de l'OTAN, et elle a aussi donné sa bénédiction à la prolongation de l'opération.

Ostkongo UNO patrouiliert jetzt Luvungi Blauhelme

Patrouille de l'ONU dans une localité de l'est du Congo, mars 2011

Avis de tempête en RDC

Cap maintenant sur la République démocratique du Congo, avec un article sur le regain d'insécurité dans l'est du pays. Il est paru dans die tageszeitung qui voit des signes annonciateurs de tempête. Le dernier en date est la révélation de nouveaux viols de masse. Plus de 150 femmes selon l'ONU, jusqu'à 170 selon Medecins sans frontières, ont été attaquées et violées par des soldats déserteurs dans la nuit du 9 au 10 juin. Le retrait de l'armée congolaise de vastes parties de l'est du Congo, note plus loin le journal, a réduit à néant les progrès accomplis depuis deux ans dans le combat contre les milices hutus des FDLR. Des dizaines de milliers de personnes ont fui les attaques redoublées des FDLR contre des marchés et des barrages routiers. Des citoyens en colère ont organisé ces dernières semaines des marches de protestation à Bukavu et Shabunda, dans le Sud-Kivu. Ils reprochent au gouvernement de tolérer l'insécurité pour empêcher la population de participer à l'actualisation des listes électorales. Le 28 novembre, rappelle le journal, un nouveau président sera élu. Et le titulaire du poste, Joseph Kabila ne peut plus compter comme il y a cinq ans sur la fidélité des Congolais de l'est, fatigués par la guerre. Avant l'élection, tous les citoyens doivent s'enrôler de nouveau sur les listes électorales. Ceux qui sont en fuite ne peuvent le faire. De là à soupçonner Kabila d'attiser volontairement l'insécurité dans l'est pour y réduire le nombre des voix de l'opposition, il n'y a pas loin, ajoute le journal.

Green Bank Teleskop

Le nez dans les étoiles

Un article de la Frankfurter Allgemeine Zeitung relate que l'Afrique du sud va peut-être abriter le radio-télescope le plus moderne au monde. Il n'y a plus contre elle qu'un seul autre candidat: l'Australie. Si l'Afrique du sud l'emporte ce téléscope sera construit à partir de 2016 dans la région semi-désertique de Karoo. Ce projet de recherche international, poursuit le journal, coûtera 1,5 milliard d'euros, et en Afrique du sud il n'enthousiasme pas seulement les amoureux des étoiles. Après la coupe du monde de football, on parle d'une "coupe du monde de la science". Il ne se passe pratiquement pas de jour sans que le projet ne soit évoqué à la radio et à la télévision. C'est à nouveau une question de prestige, et de retombées économiques, pour le pays émergent qu'est l'Afrique du sud.

Auteur: Marie-Ange Pioerron
Edition: Fréjus Quenum

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !