1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

N'être sûr de rien

A la Une des journaux : l'attentat à l'aéroport de Moscou-Domodedovo et la diffusion, par la chaîne de télévision Al-Jazira, de documents sur les pourparlers de paix entre Israël et l'Autorité palestinienne.

default

L'explosion a fait 35 morts

C'est pratiquement la même image qui revient à la Une de tous les journaux : celle d'un homme, blessé, évacué de l'aéroport de Domodedovo sur un brancard. Pour die Welt, le message des terroristes est clair : personne ne doit se croire en sécurité. En attaquant l'une des plate-formes de communication les plus modernes du pays - notamment sur le plan de la sécurité - les terroristes ont non seulement visé les coeurs et les âmes des gens mais aussi l'efficacité et la cohésion de la Russie. L'attentat n'a pas encore été revendiqué mais le Kremlin soupçonne déjà, comme par réflexe, la rébellion armée du Caucase russe, un mouvement islamiste responsable de nombreux attentats dans le pays ces dernières années, rappelle le journal.

Russland Präsident Medwedew bei einem Meeting mit Yuri Chaika nach dem Anschlag am Flughafen Moskau Domodedovo

Le président russe Dmitri Medvedev veut arrêter les coupables

Il faut craindre une nouvelle escalade de la terreur, estime pour sa part die Tageszeitung qui s'inquiète de la radicalisation des parties. Il n'y a pas que les forces de sécurité étatiques qui recyclent ce qu'ils ont appris dans le Nord-Caucase. La rébellion islamiste, elle aussi, semble de plus en plus prête à résister en employant la violence et ce jusque dans les rues des grandes métropoles russes. C'est par ailleurs dans ces même rues, poursuit le quotidien, que l'on peut constater une haine croissante entre Russes et Caucasiens. Et ce qui est inquiétant, c'est qu'on ne voit aucune autorité qui pourrait faire office de médiateur entre les deux camps.

Dossierbild Vorlage Geheimdokumente Nahostverhandlungen

Le Premier ministe israélien Benjamin Netanyahu et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas

La Frankfurter Allgemeine Zeitung s'interesse aux documents diffusés par Al-Jazira. Des documents qui révèlent l'ampleur des concessions que le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas était prêt à faire en 2008, en particulier sur Jérusalem-Est, pour faire la paix avec Israël. Pour le journal, la chaîne basée au Qatar a pour le moment surtout réussi à créer la confusion et à mettre Mahmoud Abbas et l'Etat hébreu dans une position délicate.

Au fond, écrit la Süddeutsche Zeitung, cette affaire montre qu'avec un peu de créativité et de compromis, des solutions peuvent être trouvées. Ces documents pourraient être lus de manière positive si les négociateurs palestiniens n'étaient pas déjà accusés de toute part de trahison et s'il était possible d'associer les mots "bonne nouvelle" et Proche-Orient. Il y a fort à parier que les islamistes du Hamas ressortiront gagnants de cette affaire et que les modérés se radicaliseront. Une telle évolution signifierait la fin des espoirs de paix dans la région.

Auteur : Konstanze von Kotze
Edition : Fréjus Quenum

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !