1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Mystère autour d'un "groupe armé" à Bujumbura

Le climat s'alourdit à Bujumbura à deux semaines de l'élection présidentielle. Mercredi, la police a renforcé le contrôle autour d'un quartier chaud de Bujumbura. Elle affirme y avoir rencontré un groupe lourdement armé.

La police a procédé à l'arrestation de quatre personnes membres du supposé groupe armé

La police a procédé à l'arrestation de quatre personnes membres du supposé groupe armé

Des combats ont causé la mort d'au moins six personnes parmi lesquelles cinq civils et un policier. Au lendemain de cette folle journée, des témoins parlent d'un retour au calme à Cibitoke, un des foyers de la protestation anti-troisième mandat de Pierre Nkurunziza. Depuis le matin, quelques membres des forces de l'ordre sont visibles, mais la présence policière n'est pas massive. Les forces de sécurité affirment avoir livré des combats à un groupe armé et saisi du matériel militaire.

L'élection présidentielle est prévue le 15 juillet 2015 au Burundi

L'élection présidentielle est prévue le 15 juillet 2015 au Burundi

Un faux "groupe armé"?

Mais la version de la police burundaise est aussitôt contredite. Certaines personnes interrogées ont rapporté des cas d'exécutions sommaires lors de l'opération de ratissage du quartier Cibitoke par les policiers. Quant au porte-parole de l'opposant Agathon Rwasa, leader des Forces nationales de libération (FNL), il dénonce un prétexte pour augmenter la répression contre les populations.

L'incident de mercredi est venu un peu plus alourdir un climat délétère dans ce pays où les résultats des élections législatives et communales de lundi, décriées par la communauté internationale, sont toujours attendus.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !