1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Mutineries en Côte d'ivoire et cache d'armes: encore des non-dits

Suite à des mutineries à répétition, le gouvernement ivoirien a annoncé un accord pour satisfaire les soldats en colère. Mais cela suffira-t-il pour que le pays retrouve son calme? Pourquoi cette vague de troubles à quelques années de la fin du dernier mandat du président Ouattara? Quid de l'affaire des armes découvertes au domicile d'un proche de Guillaume Soro? À qui profite cette instabilité?

Écouter l'audio 25:25

La Côte d'ivoire est secouée par des grognes à répétition de militaires qui exibent des revendications financières. Mais le pays, durement touché par l'effondrement des cours du cacao dont il est le numéro mondial, a-t-il les ressources nécessaires pour calmer les soldats mutins?

Elfenbeinküste Meuternde Soldaten an einem Checkpoint (Reuters/L. Gnago)

Le parti au pouvoir, le RDR pointe d'instigateurs "cagoulés" qui profiteraient de ces troubles

Après un nouveau mouvement d'humeur ce mois de mai, qui a touché plusieurs grandes villes du pays, le gouvernement ivoirien a annoncé un accord. D'après des indiscrétions, pas moins de 59 milliards de Francs CFA, soit plus de 89 millions d'Euros, devraient sortir des caisses d'ici le mois de juin pour satisfaire les soldats en colère. Mais cela suffira-t-il pour que le pays retrouve son calme? Rien n'est moins sûr. Comme on l'a déjà vu par le passé, d'autres fonctionnaires de l'armée ou des autres secteurs pourraient demander à être servis.

Elfenbeinküste | Präsident Alassane Ouattara spricht während der offiziellen Zeremonie der Verkündung der dritten Republik der Elfenbeinküste nach dem Referendum über eine neue Verfassung (REUTERS/T. Gouegnon)

Le président Alassane Ouattara aurait voulu démissionné au travers des mutineries

Mais pourquoi ces troubles à quelques années de la fin du dernier mandat du président Alassane Ouattara au sommet de l'Etat? À qui profite cette instabilité?

Retrouvez Fréjus Quenum et ses invités:

- Professeur Alban Ahouré, président de la cellule d'analyse de la politique économique de Côte d'ivoire, Professeur à l'Université Félix Houphouet Boigny d'Abidjan
- André Sylver Konan, lanceur d'alerte, Ecrivain et journaliste d'investigation
- et Kag Sanoussi, président de l'Institut international de gestion des conflit en Afrique