1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Moundou surveillée de près

Six personnes, dont cinq militants de la Convention Tchadienne pour la Paix et le développement ont été arrêtées dans la nuit de mercredi à jeudi et relâchées ensuite. Leur tort : avoir voulu tenir une réunion illégale.

Écouter l'audio 01:47

'Moundou vit dans une instabilité totale ces derniers temps'(Hubert Dikto)

Parmi les personnes arrêtées figure le secrétaire général du parti CTPD, Abdelaziz Zakaria et Laokein Médard, maire de Moundou. Pour le porte parole de la Convention, Hubert Dikto, ces arrestations relèvent du harcèlement. La ville de Moundou est gérée, depuis 2012, par l'opposition.

Suite à la réélection contestée d'Idriss Déby, le Tchad est plongée dans une grave crise politique attisée par des difficultés économiques. Dans ce contexte, le gouvernement a choisi la manière forte pour conforter son pouvoir. 

Lors de la présidentielle d'avril dernier, le parti de la Convention Tchadienne pour la Paix et le Développement s'était hissé à la 3ème place, récoltant 10 % des suffrages exprimés. Mais ce parti était arrivé largement en tête dans la région du Logone occidental, dont Moundou est le chef-lieu.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !