1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Mossoul : Péril humanitaire après 11 jours de combats contre l'EI

Les forces irakiennes mènent depuis le 17 octobre une offensive aux alentours de Mossoul contre l'EI. Après 11 jours d'affrontements, l'ONU accuse les djihadistes d'utiliser des civils comme ''boucliers humains''.

Irak Region Mossul Peschmerga Kämpfer (Reuters/A. Jadallah)

Les soldats kurdes sont engagés aux côtés des forces irakiennes contre Daesh

À Mossoul, deuxième ville d’Iraq, située dans le Nord, cela fait maintenant 11  jours que l’armée irakienne, soutenue par la coalition internationale sous commandement américain, y livre une rude bataille aux combattants de l‘Etat Islamique. Des affrontements qui aggravent la situation humanitaire dans le pays, avec de nombreuses pertes en vies humaines. Le Haut-commissariat de l'ONU aux droits de l’Homme a révélé ce matin, qu’au moins 232 personnes ont été abattues cette semaine par Daech près de Mossoul.

Parmi les victimes, des anciens membres des forces de sécurité mais aussi des civils. Selon l’ONU les civils sont utilisés par les djihadistes comme des ‘‘boucliers humains‘‘, qui sont exécutés quand ils refusent d’obéir. Ce sont environ 8.000 familles qui ont été capturées aux alentours de Mossoul pour visiblement servir de boucliers humains. Des mineurs aussi, munis de ceintures explosives, servent de chair à canon aux combattants de Daech. Le groupe islamique, lui,  aurait perdu entre 800 et 900 hommes dans ses rangs depuis le début de l’offensive, estime le général Joseph Votel, chef du Commandement central de l'armée américaine (Centcom).

Irak Zivilisten fliehen vor IS aus Khorsabad (picture-alliance/Zuma Press/B. Feher)

L'ONU redoute l'usage d'armes chimiques par l'EI contre les civils qui eux sont nombreux à fuir les combats

 

Dans cette ville comptant plus d'1,5 millions d’habitants, les batailles en zone urbaine font craindre la dégradation de la situation migratoire. Selon l’organisation internationale de la migration, plus de 15.000 personnes ont fui Mossoul depuis le début de l’assaut. Plus de 900 familles avaient déjà fui la ville dans les 3 premiers jours qui ont suivi le début des hostilités. Il faut aussi rappeler que depuis 2014, année de la progression djihadiste, le pays a connu plus de 3 millions de déplacés. Près de 100.000 d'entre eux auraient trouvé refuge en Syrie. Des chiffres qui risquent de s’alourdir, s’inquiètent les ONGs humanitaires.

Les combats entamés le 17 octobre se déroulent actuellement sur les fronts Est-nord et sud, soit aux alentours de Mossoul. Les forces gouvernementales irakiennes engagées dans cette bataille bénéficient de l’appui aérien des français, britanniques et américains, mais aussi des miliciens kurdes peshmergas sur le terrain. 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !