1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Mort du roi Fahd

La presse allemande revient largement sur la mort du roi Fahd, qui s’est éteint hier à l’âge de 83 ans. C’est le prince héritier Abdallah qui succède à son demi-frère sur le trône du royaume d'Arabie Saoudite. Pour la plupart des quotidiens, cette succession n’annonce pas de grands changements pour la politique du premier exportateur mondial de pétrole et principal allié des Etats-Unis au Proche-Orient.

Le roi Fahd est décédé à l'âge de 83 ans

Le roi Fahd est décédé à l'âge de 83 ans

La succession du trône est réglée, écrit la Frankfurter Rundschau. Comme il ne faut pas s’attendre à des protestations démocratiques en Arabie Saoudite, la situation s’annonce plutôt stable. Il faut toutefois observer cet indice un peu particulier mais souvent fiable qu’est le prix du pétrole. Et à la nouvelle du mort du roi Fahd, celui-ci a augmenté comme si une pénurie était en vue.

Pour die Welt, le roi Fahd a modernisé son royaume et il a réussi à le maintenir uni face à de nombreux obstacles. C’est là le grand héritage qu’il lègue. Mais depuis son attaque cérébrale il y a dix ans, il n’avait plus donné de réelles impulsions politiques. C’est son demi-frère et héritier, Abdallah, qui s’en chargeait à sa place. Avec lui, poursuit le journal, on peut s’attendre à la continuité, il ne va certainement pas sacrifier son alliance avec les Etats-Unis pour faire des compromis au profit des radicaux religieux du royaume. Les photos d’Abdallah et de George W. Bush dans le ranch du président américain, en avril dernier, en sont une preuve suffisante. Les deux pays ne s’aiment pas, mais ils ont besoin l’un de l’autre : Riad a besoin de la protection de la superpuissance, Washington ne veut pas perdre les bonnes grâces du plus grand producteur de pétrole de la planète.

Après une décennie aux rênes du pays à cause de la maladie du roi Fahd, le prince héritier Abdallah prend maintenant officiellement le pouvoir, il ne va donc pas y avoir de grands changements, estime la Süddeutsche Zeitung. Mais Abdallah est vieux et le destin de l’Arabie Saoudite se décidera à la fin de son règne. Contrairement à Fahd et à Abdallah, les jeunes princes ne sont pas d’accord sur la question de savoir si le pays doit poursuivre sa coopération avec l’occident ou bien renforcer l’islam et les tendances anti-occidentales. Etant donné que l’Arabie Saoudite possède les plus grandes réserves de pétrole du monde, le pays est et restera un pilier de l’économie mondiale. C’est pourquoi ce qui va se passer sous les successeurs du roi Fahd influencera aussi la vie des gens à New York, Berlin, Londres et Paris.

  • Date 02.08.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9d5
  • Date 02.08.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9d5
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !