1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Mort de la protectrice d'Anne Frank

Le « journal d’Anne Frank » est un témoignage historique unique sur la Seconde Guerre mondiale. Cette jeune juive d'origine allemande avait raconté dans son journal intime son quotidien dans la clandestinité.

default

C'est grâce à Miep Gies, une Hollandaise d'origine autrichienne et amie de la famille, que le journal d'Anne Frank a pu être conservé.

Pour échapper aux nazis, la famille d'Anne Frank s'était cachée dans un immeuble d'Amsterdam et subsistait grâce à l'aide d'une personne extérieure, Miep Gies. Cette femme, qui a permis que le journal intime de la jeune fille soit conservé, s'est éteinte lundi à l'âge de 100 ans.


Anne Frank

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la jeune Anne Frank écrivait quotidiennement ses espoirs et ses angoisses. Son journal intime a traversé les âges et livre un témoignage poignant sur l'époque de l'occupation allemande aux Pays-Bas.

« Miep Gies est toujours chargée comme un baudet, » écrivait Anne Frank le 11 juillet 1943 dans son journal. « Presque tous les jours, elle réussit à trouver des légumes quelque part et les rapporte dans de grands sacs sur son vélo. Ainsi que cinq livres de la bibliothèque, chaque samedi. Nous les attendons avec impatience, comme des petits enfants qui vont avoir un cadeau. » C'est au risque de sa propre vie que Miep Gies a aidé à cacher la famille d'Anne Frank et d'autres Juifs dans un immeuble d'Amsterdam pendant l'occupation allemande. En 1942, quand Otto Frank est venu lui demander son aide, elle n'a pas hésité un instant :


« « Je dois te dire quelque chose de très important. C'est un secret. Nous voulons nous cacher ici, dans cette maison. Est-ce que tu es prête à nous aider, à nous apporter des provisions, ce genre de choses ? » J'ai dit oui, bien entendu. Pour moi ça allait de soi. »

Les Frank, originaire de Francfort en Allemagne, s'étaient réfugiés aux Pays-Bas en 1933 pour fuir le régime nazi. Miep Gies était secrétaire de l'entreprise que dirigeait Otto Frank à Amsterdam. Pendant deux ans, Anne et sa famille ont réussi à survivre dans leur cachette. Mais en août 1944, ils sont dénoncés, puis arrêtés et déportés. L'adolescente meurt l'année suivante dans le camp de concentration de Bergen-Belsen, quelques mois seulement avant la fin de la guerre. Seul survivant, Otto Frank revient à Amsterdam en 1945 et Miep Gies lui apprend qu'elle a pu sauver le journal intime de sa fille.

Anne Frank Tagebuch

Le journal d'Anne Frank fait partie des livres les plus lus au monde.

« Je me suis levée, j'ai ouvert le tiroir, j'ai sorti tous les cahiers et je les ai donnés à Monsieur Frank. Je lui ai dit : voici l'héritage de votre fille Anne. »

Le journal d'Anne Frank a été publié pour la première fois en 1947. Il a ensuite été traduit en plus de 70 langues. Miep Gies a reçu pour son engagement plusieurs décorations et récompenses en Allemagne, en Israël et aux Pays-Bas, notamment la médaille de Yad Vashem et un titre d'anoblissement de la Reine Beatrix. L'année dernière, l'Union astronomique internationale avait même donné son nom à un astéroïde.

Auteurs : Andreas Reuter, Aude Gensbittel

Rédaction : Audrey Parmentier

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !