1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Morsi tente de rassurer Berlin

La chancelière allemande Angela Merkel a reçu mercredi le président égyptien et l'a appelé à respecter les droits de l'Homme. De son côté, Mohamed Morsi a assuré que l'état d'urgence serait levé dès que possible.

Atmosphère amicale, mais critique à Berlin

Atmosphère amicale, mais critique à Berlin

Cette première visite officielle a été écourtée à cause des troubles qui secouent actuellement l'Egypte Le tapis rouge a toutefois été déroulé à Berlin : l'Egypte et l'Allemagne sont en effet des partenaires de longue date. Le gouvernement allemand a reçu le Président égyptien dans une atmosphère amicale, mais critique à propos des violences en Egypte. La chancelière allemande Angela Merkel a clairement rappelé à son hôte certains principes de la démocratie qui conditionneront l'aide allemande :

Des manifestants ont critiqué la gestion de la crise par le président Morsi

Des manifestants ont critiqué la gestion de la crise par le président Morsi

« Les différentes forces politiques doivent pouvoir participer, les droits de l'Homme doivent être respectés en Egypte et bien sûr la liberté de religion doit pouvoir être véritablement vécue. »

Comme pour renforcer les propos de la chancelière, des représentants de l'opposition s'étaient rassemblés auparavant devant la chancellerie à Berlin pour protester contre la violence en Egypte. Egalement présent, le représentant de l'ONG Amnesty International, sur place, a estimé que la situation ne s'est guère améliorée depuis l'arrivée au pouvoir de Mohamed Morsi. Le Président égyptien, de son côté, a voulu rassurer les investisseurs allemands. Il a affirmé vouloir mener des réformes démocratiques dans son pays :

Les violences se poursuivent dans le centre du Caire, la capitale égyptienne

Les violences se poursuivent dans le centre du Caire, la capitale égyptienne

« Nous voulons créer un Etat dans lequel l'autorité sera transmise aux instances civiles et c'est ce que j'ai expliqué à nos partenaires allemands. »

Mohamed Morsi a réaffirmé que l'état d'urgence n'était que provisoire. Après les élections, un nouveau gouvernement doit être mis en place. Et le président égyptien s'est prononcé pour le développement des relations germano-égyptiennes. La crise économique dans laquelle se trouve son pays est aiguë : plus de 40% des Egyptiens vivent aujourd'hui au-dessous du seuil de pauvreté de 2 dollars par jour. Il est plus que temps de s'ouvrir au dialogue politique.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !