1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Monsieur "zéro déficit"

À la Une de la presse : l'Allemagne sur la voix du zéro déficit, voire même de l'excédent budgétaire dès 2015. C'est en tout cas l'objectif affiché par le gouvernement dans ses projets budgétaires, dévoilés mercredi.

Wolfgang Schäuble lors de la présentation à la presse du projet de budget, le 26 juin

Wolfgang Schäuble lors de la présentation à la presse du projet de budget, le 26 juin

C'est un Wolfgang Schäuble très souriant que l'on découvre à la Une de Die Welt. Dans les mains du ministre des Finances : un graphique qui montre l'évolution des dettes de l'État fédéral allemand. On peut y voir clairement qu'en 2015, l'Allemagne aura atteint son objectif : aucune création de dette supplémentaire. Cela n'était pas arrivé depuis plus de quatre décennies.

Mais comme l'explique le journal, il s'agit simplement de projets budgétaires et il est difficile de savoir si ces calculs seront justes, d'autant plus que le budget 2014 ne sera adopté qu'après les législatives. Le futur gouvernement pourrait bien mettre du désordre dans les chiffres de M. Schäuble.

La Süddeutsche Zeitung observe que pour gouverner avec succès, il faut une dose de chance. Si l'économie va mal, les impôts ne rentrent plus, et le responsable du budget n'est rapidement plus qu'un Monsieur Déficit.

Le journal se demande si les amis politiques de Wolfgang Schäuble ne vont pas faire mentir ses prévisions. La CDU et la CSU au pouvoir ont fait un certain nombre de promesses aux électeurs. Or, même un électeur bien intentionné aura du mal à croire que l'on peut à la fois avoir un budget fédéral en excédent et faire des cadeaux à la population.

Edward Snowden est recherché par les États-Unis. Il a demandé l'asile politique à l'Équateur

Edward Snowden est recherché par les États-Unis. Il a demandé l'asile politique à l'Équateur

Die tageszeitung revient quant à elle sur les mésaventures d'Edward Snowden, cet ancien employé des services secrets américains, qui a dévoilé l'ampleur des pratiques d'espionnage du réseau internet. Pour le quotidien, la mise en scène médiatique de la fuite d'Edward Snowden en dit long sur les problèmes du journalisme actuel.

Au lieu de consacrer des moyens à tenter de comprendre quelles conséquences a l'espionnage de masse par des États occidentaux, l'opinion publique mondiale court après un homme qui mérite avant tout une chose : qu'on le laisse tranquille. Cette mise en scène doit en tout cas plaire à ceux qui nous espionnent, ajoute le journal. Plus Snowden passera de temps bloqué dans tel ou tel aéroport, plus se prolongera ce programme de divertissement, qui détourne l'attention des véritables informations.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !